Blue-tired-heroes-tdn2018

Festival Tombées de la Nuit 2018

40 compagnies invitées pour un festival d'été iconoclaste

Chaque début d’été au mois de juillet, l’équipe des Tombées de la Nuit propose un moment de festival estival toujours plus iconoclaste, surprenant, insolite, un peu partout dans la ville. 5 jours incontournables, du 4 au 8 juillet 2018, pendant lesquels une quarantaine de compagnies viennent jouer avec les spectateurs dans l’espace public, au Thabor, aux Ateliers du Vent, Place de la Mairie et du Parlement. Et la plupart des spectacles, performances et concerts sont gratuits, ou à un prix unique de 5 euros.

Un festival participatif qui joue avec l’espace public

A chaque édition, l’équipe des Tombées de la Nuit réinvente la formule de son festival d’été. Dans des lieux à chaque fois différents, sans thématique particulière, des compagnies de spectacle vivant venues de tous horizons se croisent à Rennes pour 5 journées bien remplies. Arts forains, performances, danse, concerts, formes décalées… Assister aux Tombées de la Nuit est toujours un voyage vers l’inconnu et la surprise. L’émotion, comme l’aventure vous attend au coin de la rue pour des spectacles qui font la part belle au jeu participatif. C’est la marque de fabrique des Tombées de la nuit : interroger la place du spectacteur et transformer l’espace public en scène à ciel ouvert. Avec la complicité d’habitants qui « jouent collectivement » et s’invitent lors de certains spectacles.

La plupart des spectacles sont gratuits ou à petits prix

Autre particularité du festival des Tombées de la nuit, les trois quarts de spectacles sont gratuits, ceux qui sont payants sont à un tarif unique de 5 euros. De quoi faire le plein d’émotions sans se ruiner avant le début des vacances. Une raison de plus de venir à Rennes cet été pour voir des spectacles créés spécialement pour l’occasion.

Des rendez-vous spectaculaires…

Parmi les nombreux spectacles à voir du 4 au 8 juillet, certains sont plus spectaculaires que d’autres. Il faudra voir notamment la compagnie Carabosse qui aime jouer avec le feu avec un nouveau spectacle : Par les temps qui courent (à 22h30 les 5, 6, 7 juillet Places des Communautés à côté de l’Hôtel de Rennes Métropole, gratuit).  Autre création pour l’édition 2018, les Belges du cirque Barbette vont vous donner le vertige avec Je sens la Terre Bouger, un jeu de construction et d’équilibre où vous pourrez faire partie du décor (les 6, 7, 8 juillet Place du parlement, gratuit). Côté grande forme, il faudra assister à la Tortue de Gauguin de la compagnie Luc Amoros . Inspirée par la vie du peintre, l’installation est un échafaudage géant, depuis lequel des plasticiens et des musiciens créent une chorégraphie hypnotique, une illusion picturale à voir dans le plus beau parc de Rennes après l’heure de fermeture. (5, 6 et 7 juillet à 23h au Parc du Thabor, Carré Duguesclin, 5 euros).

Formes décalées ou loufoques

Quand les super-héros sont fatigués et prennent de l’âge, marcher dans la ville devient une performance. Massimo Furlan met en scène avec humour et affection 14 supermans « seniors », des habitants qui jouent le jeu en costume bleu pour Blue tired Heroes. (déambulations surprises dans la ville les 6, 7 et 8 juillet). Autre pouvoir, celui des fleurs, revisité en mode flower power par le déjanté Fred Tousch dans Le nom du titre. Une odyssée théâtrale surréaliste à mourir de rire. (6, 7 et 8 juillet à 18h30 le vendredi et le samedi et 17h le dimanche, gratuit). Après la flore, la vie de la faune comme vous ne l’avez jamais sue grâce à la compagnie Notoire et sa conférence loufoque intitulée Vive les animaux. Leur étrange baraque foraine remplie de centaines de peluches va vous apprendre à connaître l’intelligence animale. Une analyse complètement loufoque. (Les 5, 6 et 7 juillet au Kiosque du Parc du Thabor à 21h30. 5 euros).

Musiques d’ici ou d’ailleurs

Aux Tombées de la Nuit, la programmation offre de multiples expériences musicales, dans différents lieux et pour tous les goûts. Avec une carte blanche donnée au Festival I’m From Rennes du 5 au 8 juillet dans le cadre exceptionnel du Cloître Saint-Melaine à l’entrée du Thabor. Une petite scène où se produiront des talents rennais pour passer du jour à la tombée de la nuit. (à partir de 19h les jeudi et vendredi, 18h le samedi et 17h le dimanche.

Fest-deiz et concerts au casque

Autre format de concert radicalement différent : le Belge Sharko vous embarque dans une tournée à domicile au Thabor et dans des lieux improbables de la ville. Suivez le pour un set acoustique hors des sentiers battus. Place de l’hôtel de ville, le festival se clôturera avec un fest-deiz (une fête de jour traditionnelle bretonne), organisé par Skeudenn Bro Roazhon, en partenariat avec le festival Transat en ville. Une grande fête des musiques contemporaines à danser de Bretagne pour s’initier aux cultures et danses locales. (le 8 juillet de 14h à 18h30 Place de la Mairie, gratuit). Autre lieu dédidé à la musique : la chapelle du Conservatoire accueille plusieurs concerts intimistes. Des solos,  avec Romain Dubois et son piano Zolo (le 6 juillet à 21h, 5 euros) puis le violoncelliste Gaspar Claus (le 7 juillet, à 21h, 5 euros). Autre formation, autre expérience intime avec la part des anches et ses sessions intimistes du Dave Malis Projet pour deux concerts au casque entourés par les musiciens pour  un voyage sur les traces des Bretons qui ont émigré aux Etats-Unis (Le 6 juillet à l’Hôtel le Magic Hall et le 8 juillet à la Chapelle du Conservatoire).

Voyages immobiles

De voyage il en sera encore question avec la performance aérienne de Cédric Brandilly. A voir et surtout à écouter du 4 au 7 juillet dans le quartier piéton et sur la Place de la Mairie. From Above est un jukebox aérien qui suit les avions survolant Rennes. A partir des données du trafic aérien en temps réel, des sons venus d’ailleurs vont envahir la Place en fonction des destinations des appareils qui passent au dessus- de nos têtes. Embarquement immédiat !

Autre destination avec le Collectif la Grosse situation : cap sur l’aventure au départ des Ateliers du Vent pour un voyage extra-ordinaire (les 5, 6 et 7 juillet aux Ateliers du Vents à 21h, 5 euros). 

La scène de l’Opéra accueille une installation vidéo étrange : Perhaps all the dragons de la compagnie belge Berlin, invite le spectacteur à tour du monde de récits intimes autour de la notion des six degrés de séparation. Un théâtre documentaire étonnant qui va vous faire tourner en boucle face à trente écrans. (Du 5 au 7 juillet à l’Opéra de Rennes, 5 euros) 

Pour finir, direction la plage avec les Baigneurs de Clédat & PetitPierre. Une installation performance des plasticiens qui se transforment en sculpture vivante, deux poupées de tulle qui souffleront un air de vacances insolite en pleine ville (le 7 juillet dans le centre-ville et le 8 juillet au Parc du Thabor, gratuit).

Un avant et un après festival…

Avant et après le festival les Tombées de la Nuit ne s’arrêtent jamais de surprendre les spectateurs dans les cadres des dimanches à Rennes (voir le programme sur www.dar.fr).

Après une mise en bouche le 10 juin avec le projet We Can Be Heroes, c’est le cirque No Fit State qui assure le lever de rideau en venant montrer son nouveau spectacle, Lexicon, à Rennes du 18 au 23 juin pour la première fois en France avant d’entamer une tournée internationale (Réservez vos places pour Lexicon). Une ode au mythe de la piste aux étoiles. 

Autre étoile à suivre après le festival le dimanche 15 juillet à 16h, le Réunionnais Danyèl Waro, star du Maloya, viendra donner un concert exceptionnel et gratuit sur la Place de la Mairie.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email