Le couvent des Jacobins

Journées du patrimoine : les visites exceptionnelles

7 lieux ouverts exceptionnellement aux visiteurs

Les journées européennes du patrimoine (JEP) sont l’occasion de visiter des lieux habituellement fermés au public. A Rennes de nombreuses visites sont prévues pour découvrir de l’intérieur le patrimoine de la capitale bretonne. Voici 7 bâtiments, lieux de pouvoir, de savoir ou lieux étonnants, qui ouvrent leurs portes le week-end des 15 et 16 septembre 2018 lors de la 35ème édition des JEP. N’oubliez pas de réserver pour certains sites où c’est obligatoire (Hôtel de Région, Couvent des Jacobins et réservoir des Gallets).

1. Le Couvent des Jacobins

Couvent des jacobins
© Destination Rennes / JF Mollière

Un centre des Congrès du XXIème siècle dans un lieu chargé d’histoire

« Entrez au couvent »… découvrez un monument historique du XIVème siècle, restauré et transformé en centre des congrès. Témoin important de la vie religieuse à Rennes et du rayonnement spirituel de la capitale bretonne, le Couvent des Jacobins est constitué d’éléments architecturaux remarquables allant du XIVe au XVIIe siècles. Pénétrez dans ce lieu chargé d’histoire où des découvertes archéologiques majeures ont été faites lors de sa rénovation. Découvrez les galeries et le jardin du cloître, la chapelle de Bonne-Nouvelle, l’ancien réfectoire, l’ancienne église conventuelle devenue un très bel auditorium patrimonial (La Nef), avant de visiter les nouveaux espaces qui accueillent des événements professionnels et culturels depuis la réouverture des lieux en janvier 2018.

Dans le cadre des journées du patrimoine, deux conférences gratuites sont également organisées pendant le week-end au Couvent des Jacobins :

  • Conférence Gaétan Le Cloirec, archéologue à l’Inrap, « Le Couvent des Jacobins, 18 mois de fouilles et 2000 ans d’histoire », samedi 15 septembre 2018 à 18h. Réservez votre place
  • Conférence de Rozenn Colleter, anthropologue à l’Inrap, « les sépultures des élites bretonnes au Couvent des Jacobins », dimanche 16 septembre à 18h. Réservez votre place
  • Au Couvent des Jacobins, entrée Place Sainte-Anne 

2. Hôtel de Courcy

Visite de l'Hôtel de Courcy
© Destination Rennes / Julien Mignot

La salle des assemblées régionales dans une villa palladienne

Hôtel particulier, inspiré des villas palladiennes, l’Hôtel de Courcy a été construit entre 1826 et 1830 par l’architecte Louis-Guy Richelot qui y résida jusqu’en 1842. Un bel exemple d’édifice de style néo-classique, en vogue à l’époque, avec ses colonnes à châteaux ioniques et un large fronton triangulaire. Il abrite depuis 1984 la salle des assemblées du Conseil régional. Lors de sa rénovation pour accueillir les élus régionaux, un mur d’eau curviligne et une sculpture en granit (visibles depuis la rue et signés de l’artiste Marta Pan) ont été créées. Des courbes épurées qu’on retrouve dans la verrière au-dessus de l’assemblée, dont la forme hélicoïdale évoque une coquille d’escargot. A l’intérieur, on peut admirer les décors des pièces d’apparat : frises, moulures et plafonds colorés ainsi qu’un pavement de mosaïque en marbre réalisé par l’atelier de la famille Odorico.

  • 9 rue Martenot, Rennes. 

3. L’hôtel de la Préfecture de Région

L’Hôtel de Ruberso, lieu de pouvoir historique​

Parmi les lieux de pouvoir incontournables à voir lors des journées du patrimoine, l’Hôtel de la Préfecture de Région symbolise la présence de l’Etat en Bretagne. A l’origine, l’Hôtel Michau de Ruberso (appelé aussi Hôtel de Cornulier ou Hôtel de Martenot) a été construit en 1720 pour le Sénéchal de Rennes. Il devient ensuite, de 1770 à la Révolution, le siège de l’Intendance avant d’être la résidence du préfet sous l’Empire. A partir de 1875, il est profondément transformé en bâtiment officiel. L’escalier du XVIIIème, avec ses rampes en fer forgé, et les salles de réception avec ses lustres, dorures et portraits sont impressionnants. En plein cœur de la ville, les jardins, serres, potagers et ruches étaient autrefois ceux les moines de l’abbaye de Saint-Melaine. Ils sont aujourd’hui entretenus par un jardinier qui alimente la cuisine en produits frais. Comme pour toutes les autres visites, l’inscription est indispensable pour pouvoir pénétrer dans ce lieu (ainsi qu’une pièce d’identité).

  • 1 rue Martenot à Rennes.
  • Inscriptions en ligne terminées, inscriptions sur place le 15 septembre

4. La résidence Oberthür

Visite de la résidence Oberthür
© Destination Rennes / Julien Mignot

Une villa d’apparat sur un parc à l’anglaise

La villa construite en 1875 pour François-Charles Oberthür, célèbre imprimeur d’origine alsacienne, se visite exceptionnellement pour les journées du patrimoine. Le parc à l’anglaise, dessiné par Denis Bühler (le même paysagiste qui imaginera ensuite avec son frère les jardins du Thabor) est un havre de paix ouvert toute l’année. La résidence, qui donne sur ce très joli jardin de plus de deux hectares, est inspirée par la Renaissance avec de beaux motifs sur les boiseries. A l’intérieur de la résidence, on contemple notamment un escalier d’honneur avec des tapisseries des Flandres et d’Aubusson du XVIIème et du XVIIIème, des vitraux que l’industriel, fin collectionneur, avait fait venir de Suisse. Autre pièce étonnante, l’immense cuisine avec ses faïences bleues et blanches qui disposait de l’eau chaude et d’un éclairage au gaz.

Résidence pour les hôtes de marque

L’ambiance évoque un esprit allemand, autrichien, la façade côté jardin est elle de calcaire et de briquettes dans un style néo Louis XIII. Si une partie de la résidence est occupée par des bureaux du service écoles de la ville de Rennes, propriétaire des lieux depuis les années 1960, une autre aile est réservée aux hôtes de marque invités par la ville : ministres et ambassadeurs et d’autres personnalités comme Stéphane Hessel venu il y a quelques années ont gardé de leur séjour rennais d’excellents souvenirs de leur passage dans cette résidence d’apparat. La visite peut se poursuivre agréablement par une flânerie dans le parc autour de l’étang.

  • 82 rue de Paris à Rennes.

5. Hôtel Tétiot du Demaine

L'Institut Franco-Américain à Rennes

Un hôtel particulier, symbole de l’amitié franco-américaine

Hôtel particulier construit sur les quais de la Vilaine au XIXème siècle c’est un élément de patrimoine remarquable autant qu’un symbole de l’amitié franco-américaine. Son escalier en fer à cheval, donnant sur la cour intérieure classée, est unique en son genre. Et si l’Institut franco-américain y est installé depuis 1961, ce n’est pas un hasard. Pendant la seconde guerre mondiale, l’immeuble est occupé par les Allemands jusqu’en 1944, date à laquelle Rennes est libérée par l’armée du Général Patton. Les officiers américains s’y installent, ils y resteront jusqu’en 1949, les GI en faisant même un lieu de détente avec une bibliothèque au rez-de chaussée. L’ambassade américaine le transforme en QG du plan Marshall dans la région Bretagne. La présence américaine se traduira par la suite par un jumelage entre Rennes et Rochester avant la création de l’Institut Franco-américain, une association culturelle qui y organise des événements et rencontres et propose plus de 10.000 ouvrages anglophones dans sa bibliothèque. Un petit bout d’Amérique en Bretagne ouvert tout le reste de l’année !

  • 7 Quai Chateaubriand, Rennes

6. Agrocampus Ouest

La plus belle bibliothèque de Rennes

L’école d’ingénieurs, dessinée en 1892 par l’architecte Jean-Marie Laloy, est un temple du savoir dédié à l’agronomie. La magnifique bibliothèque, l’une des plus belles de Rennes avec ses boiseries, contient un fonds de plus de 30.000 volumes. Une collection d’ouvrages et périodiques très bien conservés, dont le document le plus ancien remonte à 1571. Un fonds très rare et complet dont une partie est issue des fonds documentaires de l’École nationale d’agriculture de Grand-Jouan, transférée à Rennes à la fin du XIXe siècle et de ceux de l’Institut national d’agronomie de Versailles.

La bibliothèque n’est ouverte que sur rendez-vous le reste de l’année, les journées du patrimoine sont une bonne occasion de la visiter et de découvrir ses trésors ainsi que le campus, un pôle d’enseignement et de recherche agronomique multidisciplinaire implanté à Rennes depuis 1896.Une visite incontournable pour les passionnés d’agronomie, d’horticulture et de paysage.

  • 65 rue de Saint-Brieuc à Rennes

7. Le réservoir souterrain des Gallets

Le réservoir des Gallets à Rennes
© Destination Rennes / Julien Mignot

Le réservoir des Gallets est une cathédrale de pierre souterraine étonnante. On y pénètre par un discret escalier en colimaçon pour découvrir un immense réservoir construit en 1880 pour amener l’eau potable à Rennes depuis le Pays de Fougères via l’aqueduc de la Minette. Une réserve de près de 20.000 mètres cubes d’eau stockés dans un bâtiment comptant 196 colonnes de pierres maçonnées de plus de 6 mètres de haut. Ce réservoir n’est plus en service depuis 2012 mais sa visite vaut le coup d’oeil. En raison de la configuration des lieux, la visite n’est pas adaptée aux personnes à mobilité réduite et aux enfants de moins de 6 ans. Elle est également déconseillée aux personnes sujettes à la claustrophobie et au vertige. Prévoir des chaussures fermées pour entrer dans ce décor étonnant. 

  • COMPLET – Plus de réservation possible

Le programme complet des Journées du patrimoine 2018 à Rennes et Saint-Malo

Visite du Parlement pendant les journées du patrimoine
© Destination Rennes / Julien Mignot

Pour ces sites exceptionnellement ouverts, il est nécessaire de réserver en ligne pour être sûr d’avoir de la place. A l’occasion des Journées européennes du patrimoine (JEP) d’autres visites guidées et des visites libres (sans réservation) sont prévues sur Rennes Métropole et à Saint-Malo.

Les visites à faire dans Rennes Métropole

Les visites du patrimoine à Saint-Malo

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email