Affiches du festival Court metrange

Festival Court-Métrange

En automne, venez frissonner à Rennes avec Court-Métrange

Comme un prélude à Halloween, le Festival Court Métrange vous emmène ailleurs, au pays de l’étrange et du fantastique, à travers une sélection de 72 courts-métrages. Court-Métrange est le seul festival court consacré au genre fantastique en France. Un événement reconnu par la critique qui propose, en plus de la compétition officielle, de vivre une expérience autour d’un thème différent chaque année. En 2019, pour la 16ème édition qui se déroule du 19 au 20 octobre, le festival tournera autour de la thématique du fantôme.

Un festival unique en son genre… étrange, insolite et fantastique

« Quand le cinéma traditionnel vous entraîne par la main dans un récit, le cinéma de genre vous saisit directement à la gorge ». La formule des organisateurs de Court-Métrange résume la particularité d’un cinéma qui prend littéralement aux tripes. Un genre sous-représenté dans les festivals avant que l’équipe de l’association « Univers 7 arrivé » ne lance Court-Métrange en 2004.

17000 spectateurs à chaque édition

L’idée est née de l’expérience frustrante des réalisateurs, invités dans les festivals de court-métrage. Steven Pravong, Directeur artistique du Festival, s’en souvient encore : « le genre du fantastique, de l’insolite et de l’étrange était très peu représenté… Et quand il l’était, les courts-métrages étaient rarement récompensés. Le fantastique était exclu des palmarès ». Pour remédier à un « déficit d’image », une équipe de passionnés décide alors de créer son propre festival, à Rennes. « C’était une affaire de goût et de plaisir pour le fantastique et un constat : un festival de court-métrage exclusivement dédié à ce genre, ça n’existait pas. C’est comme ça que tout a commencé ».

Au fil des éditions le festival s’est métamorphosé et change aussi de lieu en 2018. Les projections ont lieu désormais au Cinéma Gaumont-Pathé sur l’esplanade Charles de Gaulle. Autre nouveauté : la billetterie en ligne permet à tous les festivaliers de réserver à l’avance leurs places. Cour-Métrange accueille en effet de plus en plus d’amateurs du genre venus de France et d’Europe. Entre 12000 et 17000 spectateurs viennent frissonner dans les salles obscures rennaises à l’occasion du festival.

La 16ème édition consacrée au fantôme

La 16ème édition qui se profile promet encore de belles découvertes au cinéma Gaumont dans le cadre de la compétition officielle qui se déroule du 15 au 20 octobre. Pour réaliser leur sélection « inédite et exceptionnelle », les organisateurs ont visionné plus de 1150 courts-métrages en 5 mois. Un travail de l’ombre qui a accouché d’une sélection de plus de 72 « petits films » issus de 23 pays, que le jury devra départager. Nouveauté de 2019, plusieurs longs-métrages seront également projetés pour prolonger le plaisir.

Le cinéma, un « art de la fantômachie« 

Le Festival est l’occasion de voir le meilleur de la création mondiale de l’année en matière de courts-métrages. Court-Métrange est d’ailleurs le seul Festival à faire partir de la prestigieuse sélection  de la European Fantastic Film Festivals Federation (EFFFF). Sur les 72 courts, dont la plupart n’ont encore jamais été vus, quarante films seront soumis au vote du jury, présidé par le réalisateur Pascal Laugier. Plusieurs prix seront remis pendant le festival : le Métrange du Jury, le Méliès d’Argent ainsi que des prix spéciaux France Télévision, Fondation Beaumarchais et Format Court. Des prix du public et scolaires seront aussi décernés.

Comme à chaque édition, un thème fantastique est choisi pour donner le ton à Court-Métrange. Le millésime 2019 est dédié à la figure du fantôme. « Un thème très présent dans le cinéma, mais aussi dans les mythes, la fiction, la littérature » explique Cyrielle Dozières, directrice du festival. « Depuis Ulysse, nous sommes tous impregnés des histoires de fantômes. Le cinéma est par essence, en tant que lieu de représentation de l’invisible, un art de la fantômachie qui fixe sur la lumière quelque chose qui n’existe plus ». 

Un chouette festival d’automne

Le thème choisi chaque année se décline tout au long des 5 jours du festival, à l’occasion d’expositions, d’événements, de conférences et même pendant tout le mois d’octobre avec un « parcours métrange » qui irrigue la ville d’une couleur rouge sang. Car Court-Métrange, chouette festival d’automne, ce n’est pas que du cinéma.

« Depuis l’édition anniversaire des 10 ans, nous organisons un certain nombre d’événements, de manifestations parallèles. Au début c’était pour marquer le coup et ensuite, nous avons pris le pli de reproduire la formule chaque année, considérant que cela formait un grand tout fantastique pendant plusieurs jours sur Rennes » explique le Directeur artistique du Festival. 

Expo « le bal des Lémures » à la maison internationale de Rennes

En marge de la compétition internationale et des rencontres professionnelles autour du cinéma de genre, l’équipe de Court-Métrange propose ainsi différents rendez-vous. De nombreuses rencontres autour du cinéma sont prévues : des conférences, ateliers, table-ronde et des rencontres. Une exposition réalisée avec le Naïa Museum, le premier musée du fantastique en France, installé en Bretagne, à Rochefort-en-Terre, s’installe à la MIR (maison Internationale de Rennes, 7 quai Chäteaubriand). Des artistes internationaux y revisitent la thématique 2019 et invitent à entrer dans le bal des lémures, ces petits spectres damnés qui viennent hanter les vivants. 

Pour se plonger dans l’ambiance du festival, un nouveau quartier général est aussi inauguré au Café des Champs Libres, à deux pas du cinéma Gaumont, 10 cours des Alliés. 

Festival d’émotions fortes

Affiche 2016 du festival Court-Métrange de Rennes
Affiche 2016 du festival Court-Métrange de Rennes © 2016 – Studio Kerozen

L’émotion est un ressort essentiel du festival Court-Métrange. Du frisson, mais aussi du plaisir : la vendange annuelle d’étrange se presse à Rennes. Depuis 16 ans, chaque nouvelle édition apporte son lot de souvenirs et d’émotions bizarres… Comme ce jour de 2013 où le président du jury Tchéky Karyo surprend tout le monde en montant sur scène avec sa guitare pour improviser un mini-concert. Les spectateurs ont connu aussi des débordements d’émotions. « J’ai vu des gens sortir de séances un peu trashs en vomissant, mais de manière complètement incompréhensible et paradoxale, ils revenaient tout de même l’année suivante » raconte Steven Pravong, le sourire au bord des lèvres.

Pour toutes ces bonnes raisons, Court-Métrange, cocktail d’émotions en tout genre, est un parcours à vivre au moins une fois, entre le début de l’automne et Halloween.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Découvrez les derniers récits à la une