- Actualités -

3 kiosques des frères Bouroullec bientôt installés sur la Vilaine

Publié le 13/04/2018

Une « folie » architecturale signée par les célèbres designers bretons, Ronan & Erwan Bouroullec

En 2019, la Vilaine accueillera trois kiosques des frères Bouroullec, designers réputés internationalement. Un projet urbain inédit qui fait suite à l’exposition Rêveries Urbaines consacrée à leur travail en 2016.


Un endroit romantique, « entre le phare, le belvédère et la jetée »

A Rennes l’art est partout dans la rue et le sera encore plus dans les années à venir avec une nouvelle installation prévue en 2019 et d'autres à venir autour de la deuxième ligne de métro. Suite aux succès des expositions Bouroullec de 2016 et notamment « Rêveries urbaines » aux Champs Libres, la ville de Rennes a en effet donné carte blanche à Ronan & Erwan Bouroullec pour créer un nouvel « espace de nature, de promenade et de convivialité ».

 

L’idée de l’installer sur le fleuve a vite émergé dans la tête des designers bretons. « Pourquoi ne pas créer une nouvelle place sur la Vilaine ? » a lancé Ronan Bouroullec lors de la présentation du projet, le 12 avril. « Une espèce de folie architecturale, entre le phare, le belvédère et la jetée, un endroit romantique amarré à la rive ».

 

La forme choisie est celle de 3 belvédères qui vont venir ponctuer la Vilaine entre la Place de Bretagne, du côté de l’Immeuble Jean Nouvel, et le Pont Malakoff, au pied de l’immeuble du Mabilay, le phare high-tech de la capitale bretonne.

 

Ronan-bouroullec-rennes.jpg
 

Des belvédères qui s’inspirent autant des phares du bord de mer que des kiosques à musique du XIXème siècle, période à laquelle la promenade est devenu un art de vivre. Autonomes en énergie en captant le vent, ces 3 kiosques, de 5 à 6 mètres de diamètre et de plus de 10 mètres de haut, pourraient même accueillir des concerts acoustiques de temps en temps. C’est en tout cas ce qu’espèrent les designers qui joignent toujours l’utile à l’agréable. « En tant que designers nous cherchons à trouver des propositions à la fois utiles et symboliques » a expliqué Ronan Bouroullec. « Ce qui fait le plaisir des villes, ce sont des bâtiments, un plan parfait et aussi des lieux, des entre-deux qui qualifient les quartiers de manière singulière ».

 

Après avoir créé une pergola en forme de nuage à Miami en 2017, inspiré des maquettes de l’expo rennaise, et avant de revisiter les fontaines du rond-point des Champs Elysées à Paris en novembre 2018, les frères Bouroullec montrent ainsi leur attachement à Rennes et à la Bretagne en proposant ce projet qu’ils imaginent « extraordinaire ». Un nouveau lieu pour permettre aux habitants et aux visiteurs de se réapproprier la Vilaine et de s’immerger dans un nouveau paysage urbain.