Bars-en-Trans-Ty-Anna

Bars en Trans 2021

4 jours pour un barathon musical

Le Festival Bars en Trans est de retour du 2 au 5 décembre 2021 pour une 25ème édition. Avec au programme dans les bars, les théâtres et au Conservatoire, près de 130 groupes représentant tous les styles : musiques urbaines, folk, chanson pop, rock, electro…

De nouveaux bars pour accueillir les concerts

Après une édition annulée en 2020, les Bars en Trans sont de retour début décembre. Une nouvelle page pour la 25ème édition du « off » des Trans Musicales, avec des nouveaux bars qui accueillent des concerts : l’Amrok, bar à bières au pied des Horizons, l’Uzine l’ex-Méliès devenu récemment un café-spectacle au concept très prometteur, le Marquis de Sade café-concert emblématique de la rue de Paris et la Trinquette, estaminet de la rue Saint-Malo, repris par l’ancien propriétaire du Mondo Bizarro, mythique café-concert qui a marqué l’histoire de Rennes.

A la liste de ces nouveaux bars s’ajoutent les lieux fidèles aux Bars en Trans, comme l’incontournable Ty Anna, Place Sainte-Anne, le pub musical le Penny Lane, l’été indien de la rue Saint-Melaine, la Place (Place du Champ-Jacquet), le Nakama (rue Paul Bert) et le 1988 Live Club qui est devenu depuis quelques années le carrefour du rap et des musiques urbaines.

Des lieux concentrés dans le cœur historique

Les Théâtres du Vieux Saint-Etienne et de la Parcheminerie, ainsi que la chapelle du Conservatoire, complètent la liste de la quinzaine de lieux de concerts du festival dans sa version 2021. Avec une nouveauté de taille, le quartier général du festival sera installé pendant 4 jours dans la salle du jeu de paume, rue Saint-Louis. Un recentrage autour du coeur historique de la ville après quelques éditions plus voyageuses… « Avec tous les lieux regroupés dans le centre, on retrouve l’âme historique de la musique en café-concert » explique Philippe Le Breton, Directeur artistique de Bars en Trans, un festival organisé depuis 1996 par l’association 3 P’tits tours.

Une programmation toujours aussi éclectique

Côté programmation « on a mis l’accent sur de fortes personnalités sur scène, le reflet d’une nouvelle génération qui affirme sa liberté d’expression » remarque le programmateur. Autre volonté affirmée de l’équipe : privilégier les artistes issus de labels indépendants, une vingtaine au total seront ainsi représentés. Les artistes locaux sont également en force avec une vingtaine de groupes ou artistes venus de toute la Bretagne.

Avec 130 groupes au total, les amateurs de découvertes musicales en tout genre en auront donc pour leur argent. Les Bars en Trans affichent en effet des tarifs tout à fait abordables (de 0 à 16€ maxi) pour un barathon musical de haut niveau.

Et comme d’habitude, les Bars en Trans s’achèveront sur une note décalée le dimanche avec le Collectif individuel les Gérards et un grand bal masqué au Vieux Saint-Etienne, concocté en partenariat avec les Tombées de la Nuit.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email