-Danse-

Franchir la nuit

De Rachid Ouramdane

« Ne pas réduire l’autre à ce que l’on sait d’emblée de lui ». Cette attention-là guide le chorégraphe Rachid Ouramdane. Dans Franchir la nuit, il porte son regard sur les enfants migrants. Quelle enfance se donne à voir, quels enfants se construisent là, de quoi sera fait leur imaginaire demain ? La migration et le déracinement marquent ce spectacle. Au déplacement géographique s’ensuit l’exil intérieur que l’on retrouve dans l’imaginaire de ceux qui ont fait le voyage.
Ainsi, dans chacune des villes où le spectacle sera présenté, des enfants migrants participeront à la création et aux représentations. Pour nombre d’entre eux, la Méditerranée est l’élément avec lequel ils doivent composer. Lieu de passage, possible sésame ou fin de parcours pour ceux qui n’arrivent pas à la franchir. Franchir la nuit traite du rapport à cette frontière naturelle en recouvrant la scène d’eau. En partie portés par la chanteuse Deborah Lennie-Bisson, l’Afrique, l’Orient et l’Europe se donneront à entendre dans des cultures musicales propres à ces territoires.

→ RENCONTRE AVEC L'ÉQUIPE ARTISTIQUE
JEU 14 03 à l'issue de la représentation

Itinéraire

Franchir la nuit

Théâtre National de Bretagne
1 rue de Saint-Hélier
35000 RENNES
02 99 31 12 31
contactez-nous
voir le site internet