-Concert-

San Giovanni Batista

De tous les opéras de Verdi, c’est sans conteste l’un des plus touchants, tant ses héros impressionnent par leur constante générosité en dépit des sentiments contradictoires qui les agitent. Ricardo, Amelia, Renato : le trio classique n’est que noblesse, dignité, expression limpide des sentiments, horreur du mensonge. Pour eux, le compositeur tisse un chant qui évite l’emphase et la virtuosité pour aller droit à l’âme. Le choeur et les personnages secondaires, la sorcière Ulrica dans le grave, le soprano très léger du page Oscar, les sardoniques conspirateurs Samuel et Tom, apportent certes des couleurs et des humeurs contrastantes, toujours très réussies sous la plume de Verdi. Mais la passion reste le coeur de son inspiration dans Un Bal masqué. Un bal tragique au cours duquel le mari qui se croit bafoué assassine son meilleur ami alors que ce dernier vient de renoncer à un amour qu’il juge impossible. La figure d’Amelia, écartelée entre ses sentiments et son devoir, est l’une des plus belles auxquelles le compositeur ait donné vie. Le complot contre Ricardo, qui couve dès le début de l’ouvrage, apparaît ainsi non comme un moteur mais comme un contexte du drame, de même que cette malédiction que veut conjurer l’héroïne, persuadée par Ulrica que son amour impossible émane d’un sortilège, de même aussi que les étourderies du jeune Oscar, qui mènent au dénouement tragique. La mise en scène de Waut Koeken, dans une superbe scénographie de Luis F. Carvalho, souligne la dimension presque irréelle d’un récit musical et théâtral qui n’a pour vrai sujet que la puissance des sentiments humains.

San Giovanni Batista

Cathédrale Saint-Pierre
35000 RENNES
02 23 62 28 00
voir le site internet