-Théâtre-

Splendid's

La représentation est précédée de la projection du film Un chant d’amour (1950, 24 min) de Jean Genet. Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, projection interdite aux moins de 16 ans.

Au 7e étage du Splendid’s Hôtel, 7 gangsters sont encerclés par la police. Il n’y a pas de doute sur l’issue à venir : elle leur sera fatale. C’est le début d’une danse de mort où ils vont jouer à être ceux qu’ils n’ont jamais été. Sous le regard d’un flic fasciné qui a choisi de trahir son camp et de les rejoindre, les voyous tentent de retarder l’assaut.

Comme un écho à son film Un chant d’amour où il filmait le désir sexuel de prisonniers qu’épiait constamment un maton, Jean Genet construit ici un espace-temps sans échappatoire possible. Et cette pièce résonne singulièrement, par ce qu’elle dit du rapport du pouvoir au corps, au désir et au crime, avec La Dame aux camélias, créée par Arthur Nauzyciel en début de saison.

L’écrivain, ancien délinquant et prisonnier, qui avait raconté ses errances, ses crimes, ses amours et sa morale subversive dans le Journal d’un voleur opère dans Splendid’s une mise en abyme fascinante. Produites entre 1948 et 1950 ces trois œuvres, le roman, la pièce, et le film, se font écho. Splendid’s était comme une forme théâtrale possible du Journal d’un voleur, et la bande-son du film à venir, Un chant d’amour.

Une œuvre sensuelle et spectrale qui témoigne d’une recherche esthétique entre théâtre et cinéma, qui brouille les frontières entre rêve et veille, réel et illusion. Jeanne Moreau, à qui le cinéma du TNB consacre cette saison un hommage, prêtait sa voix au spectacle.

Arthur Nauzyciel reprend ce spectacle créé en janvier 2015, avec les comédiens américains de Julius Caesar (2008).

→ PORTRAIT D'ACTRICES JEANNE MOREAU
En octobre au Cinéma du TNB

→ RÉTROSPECTIVE RAINER W. FASSBINDER
De septembre à octobre au Cinéma du TNB

Splendid's

Théâtre National de Bretagne
1 rue Saint-Hélier
35000 RENNES
02 99 31 12 31
contactez-nous
voir le site internet