Visite descriptive des expositions présentées au Frac Bretagne

Cette visite descriptive, accessible à tous, permet une rencontre avec les œuvres présentées lors des expositions Collection. La composante Peintures et Des mots et des choses.

Collection. La composante Peintures
Exposition présentée au Frac Bretagne, Rennes, du 30 mars au 26 mai 2019
Comme toute exposition réalisée à partir d’une collection, d’un étant-donné, Collection. La composante Peintures opère un prélèvement. À partir de celui-ci, cinq « rapprochements » sont élaborés sans autre ambition que de relire a posteriori et donner à voir les raisons pour lesquelles ces œuvres ont été choisies pour figurer dans l’un des ensembles importants du Frac Bretagne.

Au début du parcours, Dépeindre la ville se veut un écho à la grande exposition du musée de Bretagne, Rennes, les Vies d’une ville (20 octobre 2018 - 25 août 2019). Au sein de la grande galerie se succèdent ensuite quatre séquences, la première est dédiée au monochrome et à l’art concret, la deuxième réunit des expressions sensibles de la couleur, la troisième mêle librement différentes manières de faire de la peinture et, pour conclure, un espace plus intime met en évidence l’écart parfois infime qui existe entre peinture et dessin. Centrée, sans exclusivité, sur l’art abstrait, Collection. La composante Peintures réunit 75 œuvres de 38 artistes, qui s’emploient à prolonger et sans cesse réinventer une aventure qui traverse le temps depuis la préhistoire, celle de la peinture.

Dépeindre la ville : dans la galerie Est du Frac Bretagne, deux utopies se font face. L’une, peinte puissamment par Yves Bélorgey, rend compte de l’habitat collectif des années 60 et 70. L’autre est le projet d’une cité nouvelle, où l’homme et la nature coexistent en harmonie, telle que la rêve et tente de la construire Maria Nordman. Entre les deux, Ian Wallace livre encore une autre vision de la ville, une ville qu’il regarde comme un tableau.

Le champ élargi de la peinture est le propos de la galerie Sud, en quatre salles consécutives. Un premier ensemble, sous l’égide des pionniers que furent Malevitch et Rodchenko, déploie différents moyens pour poursuivre les recherches de l’art concret et approfondir le champ du monochrome : citation, détournement, utilisation de nouveaux outils (l’ordinateur), persistance et exploration d’un même motif, la peinture est ici débarrassée de tout accessoire, réduite à l’essentiel et invite le spectateur à un face-à-face radical.

Dans la lignée des œuvres acquises au début des années 80 sous le signe du critique d’art Charles Estienne et appartenant de près ou de loin à l’abstraction lyrique, la deuxième salle confronte différents espaces sensibles de la couleur.

Simon Hantaï en est la figure tutélaire qui, par pliage et nouage, invente autant de façons de faire advenir la couleur. Il s’agit pour les neuf artistes réunis dans cette salle d’analyser les relations externes du tableau avec l’espace réel, et le jeu interne, celui que tissent la toile, la surface, et les formes géométriques ou organiques qui l’animent.

En forme de prolongement le troisième espace met en évidence une gamme de diverses manières de faire de la peinture. Huit artistes, d’origine et de générations différentes, ont en partage l’appropriation d’objets de récupération, l’adoption de savoir-faire artisanaux créant des dialogues inédits entre « grand art » et culture populaire. Toile de récupération, couture, tricot, empreinte… l’humilité des supports et des outils emporte des réalisations audacieuses tant sur le plan formel que conceptuel.

Le parcours s’achève par Un cabinet de peintures. Les œuvres qui dialoguent dans cet espace relèvent de formes et d’esthétiques parfois très éloignées ; leur point commun est de se situer sur un fil très ténu et parfois indécidable, celui qui sépare peinture et dessin.

Exemplaires // Des mots et des choses
Exposition présentée au Frac Bretagne, Rennes, du 30 mars au 26 mai 2019 dans le cadre de la biennale Exemplaires - Formes et pratiques de l’édition en partenariat avec l’EESAB-site de Rennes
Le commerce entre l’image et le langage a un riche passé qui a connu de nouvelles péripéties grâce à l’âge conceptuel. La résolution linguistique de tout événement plastique a en effet été prônée par les artistes conceptuels. Inversement, le pop art a transformé le mot, l’énoncé en une image. À partir d’une trentaine d’œuvres issues de la collection du Frac Bretagne, réparties en six thématiques le livre muet , le livre exposé, la peinture catalogue, quand le mot s’expose, quand le mot devient chose, quand les mots deviennent monde, l’exposition Des mots et des choses célébre la rencontre entre le langage et les images, des premières peintures de mots de Franz Erhard Walther et de Rémy Zaugg, à la photographie de mot de Ceal Floyer, en passant par les WORD PIECE de Peter Downsbrough et les manipulations sémantiques de Raymond Hains.

Ces œuvres s’articulent autour d’une longue vitrine présentant plus d’une centaine de livres d’artistes, véritable trésor de la collection - des premières éditions de Ed Ruscha, de Vito Acconci ou de Hamish Fulton aux livres les plus récents de Pierre Leguillon et de Hippolyte Hentgen.

Tarifs :

Tarif de base : À partir de 2 €

Itinéraire

Visite descriptive des expositions présentées au Frac Bretagne

FRAC
19 avenue André Mussat
35000 Rennes
voir le site internet