Le rappeur rennais Lujipeka sera en résidence aux Trans 2021

21 artistes à suivre aux Trans Musicales 2021

Les coups de cœur des 43èmes Rencontres Trans Musicales

Pendant la 43ème édition des Rencontres Trans Musicales qui a lieu du 1er au 5 décembre 2021 à Rennes, 85 groupes sont programmés dans une vingtaine de lieux. Fidèle à sa réputation de défricheur de talents, le festival est l’occasion d’ouvrir ses chakras et ses oreilles et de suivre les tendances les plus variées des musiques actuelles.

85 groupes, deux compagnies de danse, une trentaine de nationalités… Chaque début du mois de décembre les Trans mettent un coup de projecteur sur le meilleur de la sono mondiale. Avec des groupes venus de partout, des artistes locaux, des musiciens complètement déjantés, les Trans Musicales ressemblent à un cabinet de curiosités musicales. A chaque édition, on ne sait jamais à quoi s’attendre et on est rarement déçus. Alors si vous ne connaissez aucun nom dans la programmation, c’est tout à fait normal ! Les Trans Musicales sont là pour révéler des groupes émergents, encore inconnus mais qui feront l’actualité dans les années à venir.

Pour vous aider à vous y retrouver, voici une sélection (subjective) de 21 groupes ou artistes à ne pas manquer lors de la prochaine édition.


Andrea Laszlo De Simone

Auteur-compositeur-interprète italien, Andrea Laszlo De Simone se fait plutôt rare en dehors de l’Italie. A la fois multi-instrumentiste et producteur d’œuvres de pop orchestrale, il sera au Théâtre National de Bretagne pour deux concerts exceptionnels.

  • Mercredi 1 er décembre 2021 et jeudi 2 décembre à 21h au TNB (salle Jean Vilar).

Barbara Rivage

Le duo rennais fait partie des groupes accompagnés par les Trans et sont en résidence mutualisée avec le Jardin Morderne et l’Antipode. Déjà passés récemment au festival I’m From Rennes, Vivien Tacinelli et Roxane Argouin joueront à domicile pendant toute la durée du festival en première partie de Lujipeka, autre artiste rennais en résidence cette année.

  • Mercredi 1er, jeudi 2, vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 décembre à l’Aire Libre à 20h30.

Cheap House feat Arnaud Rebotini

Faire de la musique électronique sans machine, c’est possible. La preuve avec les quatre Français de Cheap House. Passés par le Conservatoire, ils collaborent pour l’occasion avec Arnaud Rebotini, DJ et producteur bien connu.

  • Samedi 4 décembre au Parc Expo (Hall 9).

Dadi Freyr

Avec son groupe Daði Freyr Pétursson a représenté l’Islande à l’Eurovision et il n’est pas passé inaperçu. Pas seulement à cause de sa taille (2m08), mais surtout grâce à ses chorégraphies et son humour inimitables. Ses clips sont aussi de petits bijoux qui enregistrent des millions de vues.

  • Jeudi 2 décembre au Parc Expo (hall 8).

DJ Pone

Thomas Parent aka DJ Pone est déjà passé aux Trans avec le quatuor Birdy Nam Nam. Champion toutes catégories de DJing, il s’est lancé dans une carrière solo depuis 2014 et présentera une création spéciale lors de ces Trans.

  • Samedi 4 décembre au Parc Expo (Hall 9)

Donna Blue

Ce tandem venu d’Amsterdam viendra souffler sa pop vaporeuse à l’Ubu. Un trip (gratuit) à la David Lynch à ne pas manquer.

  • Vendredi 3 décembre à l’Ubu, gratuit.

Eighty

Autre groupe rennais accompagné par les Trans, Eighty viendra vous réchauffer pendant les premiers frimas de décembre avec sa disco-funk. Un voyage spatio-temporel (gratuit lui aussi) qui devrait faire du bien.

  • Samedi 4 décembre à l’Etage, gratuit.

El Combo Batanga

Autre invitation au voyage avec El Combo Batanga cette fois du côté du spanish Harlem pour plonger dans le rythme de la salsa et du boogaloo. Ambiance caliente assurée.

  • Samedi 4 décembre au Parc Expo (Hall 8)

Gwendoline

Encore un groupe rennais accompagné par les Trans et d’autres structures de la région. Derrière ce prénom délicat se cache une poésie je-m’enfoutiste et percutante mâtinée de new-wave.

  • Jeudi 3 décembre au Parc Expo (Hall 3).

Henge

Chaque année, les Trans ont le chic pour faire venir des Ovnis musicaux assez improbables. Exemple avec Henge, rencontre du troisième type entre rock psychédélique et science-fiction.

  • Vendredi 3 décembre au Parc Expo (Hall 9).

Ladaniva

Un groupe tout-terrain à la croisée des chemins entre musique moyen-orientale (la chanteuse est d’origine Arménienne), fusion balkanique et rythmes créoles.

  • Vendredi 3 décembre aux Champs Libres. Gratuit.

LohArano

Après la tempête Dizzy Brains en 2015, un nouveau cyclone rock venu de Madagascar déferle sur les Trans avec le metal de LohArano.

  • Vendredi 3 décembre au Parc Expo (Hall 3).

Lujipeka

On ne présente plus Lujipeka qui avec « Putain d’époque » a signé le meilleur résumé de la période. Échappé en solo du collectif Columbine, il sera en résidence pendant les Trans, et en concert tous les soirs à l’Aire Libre (ce qui ne veut pas dire en plein air).

  • Mercredi 1er, jeudi 2, vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 décembre au théâtre de l’Aire Libre à 20h30.

Molly Lewis

Sa technique aurait certainement été du goût des réalisateurs de westerns spaghetti : Molly Lewis sifflera la fin de la récré et du festival à l’Ubu avec une performance qui s’annonce envoûtante.

  • Dimanche 5 décembre à l’Ubu.

Monsieur Doumani

L’un des coups de cœur du programmateur Jean-Louis Brossard : Monsieur Doumani est un trio chypriote assez inclassable qui surfe entre les rivages du rock psychédélique anatolien et du blues ouest-africain.

  • Jeudi 2 décembre au Parc Expo (Hall 3).

S+c+a+r+r

La séparation de Dan Levy avec Olivia Merilahti avec qui il formait le duo The Dø a laissé des traces. Une cicatrice (« scar » en anglais) que le producteur soigne sur le dancefloor.

  • Vendredi 3 décembre au Parc Expo (Hall 9)

Tankus the Henge

Avec Tankus c’est tout un bataillon de rock anglais qui débarque en petite-Bretagne en étant précédé d’une sacrée réputation scénique. Un arrivage à ne pas manquer.

  • Samedi 4 décembre au parc Expo (Hall 8).

Teke::Teke

Leur nom fait référence au mouvement eleki, immense vague surf rock qui a déferlé sur l’archipel nippon à partir des années 1960. Un style Incarné par une charismatique chanteuse japonaise au chœur d’un sextet montréalais. La promesse d’une bonne surprise sur scène.

  • Samedi 4 décembre au Parc Expo (Hall 8).

Yann Tiersen

Le musicien breton revient pour la 4ème fois aux Trans Musicales avec dans ses bagages une création électronique exclusive (avec certains de ses anciens morceaux), accompagné d’un show vidéo de l’artiste Sam Wiehl.

  • Jeudi 2 décembre au Parc Expo (Hall 8).

Wet Leg

L’ïle de Wight n’a pas seulement accouché de l’un des plus grands festivals musicaux de l’histoire, mais aussi de ce duo féminin prometteur composé de Rhian Teasdale et Hester Chambers. A suivre sur une chaise longue !

  • Mercredi 1er décembre à l’Ubu.

Ziak

Ziak est la nouvelle comète du hip hop en France. Ambassadeur du drill, avec ce côté sombre du rap venu des quartiers de Chicago, sa prestation sera à surveiller de près.

  • Vendredi 3 décembre au Parc Expo (Greenroom)

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email