Vue de l'exposition Vent violet, Louise Mutrel, 8 octobre 2021 au 2 janvier 2022, Frac Bretagne, Rennes © Louise Mutrel. Crédit photo : Aurélien Mole

Un automne au Frac Bretagne

Nouvelle saison de découvertes autour de l’art contemporain

Pour la nouvelle saison, le Frac Bretagne propose plusieurs expositions du 8 octobre 2021 au 2 janvier 2022 avec de la photographie, de l’art vidéo décalé et un échantillon des dernières œuvres acquises par le Fonds Régional d’Art contemporain.

La façade du Frac, une galerie à ciel ouvert


© Louise Mutrel. Crédit photo : Aurélien Mole

L’art contemporain s’affiche dans le quartier de Beauregard sur la façade du Frac Bretagne. Le vaisseau amiral de l’art contemporain dans la région, dessiné par l’architecte Odile Decq, accueille en effet les photographies d’une jeune photographe, Louise Mutrel. Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de Photographie d’Arles, elle invite à un voyage routier éclaté dans sa série Vent violet réalisée au Japon avec une esthétique pop et des couleurs saturées. « Il nous semblait intéressant d’ouvrir une nouvelle galerie et d’utiliser cette façade » explique Etienne Bernard, le Directeur du Frac. Une manière aussi d’attirer l’oeil du public et l’inciter à pousser les portes du Frac pour en découvrir un peu plus…

Coup d’oeil sur les acquisitions récentes


Piero Gilardi, O.G.M. Free, 2014. Collection Frac Bretagne © Piero Gilardi. Crédit photo : Aurélien Mole

Les photos de Louise Mutrel s’inscrivent dans le cadre d’un « automne au Frac Bretagne », nouveau cycle d’expositions à voir du jusqu’au 2 janvier 2022. En plus de cette galerie à ciel ouvert, le Frac Bretagne offre également un panorama des dernières acquisitions du fonds régional, intitulé « Ces dernières années ». Reflet des « bruits de notre monde », une douzaine d’œuvres d’artistes français et internationaux est présentée, reflétant les engagements autour du féminisme, de l’écologie et des questions sociales.

Acquérir, restaurer et conserver des œuvres est l’une des missions du Frac. Une activité qui se dévoile d’ailleurs entre deux salles avec « en coulisses » qui permet aux visiteurs de jeter un œil sur l’envers du décor.

L’homme de Néandertal vu par l’artiste Nathaniel Mellors

© Nathaniel Mellors

Enfin dans la dernière galerie de l’étage, le Frac Bretagne réunit pour la première fois la série de films de l’artiste britannique Nathaniel Mellors. Installé à Los Angeles, dans sa série Permanent Present, il s’intéresse à la figure de l’homme de Néandertal qu’il met en scène de manière décalée. Pour lui ce Néandertal, « chaînon manquant entre l’homme et la bête » est avant tout un « universal outsider » qui a beaucoup à nous apprendre sur l’histoire de l’humanité. Une vision humoristique et « so british » de notre lointain ancêtre qui s’avère captivante.

Avant votre visite pensez également à lever les yeux dès votre entrée au Frac pour apercevoir un dépôt dans le hall de l’artiste Peter Friedl : Corrupting the absolute. Une installation qui souligne l’architecture du bâtiment et qui devrait rester là pour un bon moment.

Le Frac Bretagne en pratique

  • Adresse : 19 avenue André Mussat à Rennes. www.fracbretagne.fr
  • Accès : Depuis le centre : bus C4, arrêt Cucillé ; 15 minutes à vélo depuis République ; en Métro ligne a direction Kennedy, descendre à l’arrêt Villejean puis prendre le Bus C4.
  • Tarifs : Plein tarif 3€, tarif réduit 2€, gratuit pour les moins de 26 ans.
  • Horaires : en période d’exposition le Frac Bretagne est ouvert du mardi au dimanche, de 12h à 19h. Fermé le lundi, le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email