Le belvédère des frères Bouroullec à Rennes

Belvédère Ronan & Erwan Bouroullec

Un nouveau point de vue sur la ville et la Vilaine

Un nouveau phare s’est posé sur le fleuve Vilaine au niveau du quai Saint-Cyr : un belvédère poétique imaginé par les célèbres designers bretons, Ronan & Erwan Bouroullec. Une « rêverie urbaine » devenue réalité, qui fait suite à leurs expositions organisées à Rennes en 2016.

« Un endroit romantique amarré à la rive »

Fin décembre 2020, la carte blanche accordée à Ronan & Erwan Bouroullec pour créer une installation permanente s’est concrétisée avec « l’ouverture » au public d’un belvédère. Une nouvelle place, au-dessus du fleuve, destinée à apporter un peu de rêverie dans la ville et inciter habitants et visiteurs à se réapproprier les rives de la Vilaine.

Un projet que Ronan Bouroullec dessinait à grand trait lors de la première présentation en 2018 : « Une espèce de folie architecturale, entre le phare, le belvédère et la jetée, un endroit romantique amarré à la rive »…

Le belvédère des frères Bouroullec devant l'immeuble Jean Nouvel
Destination Rennes – Franck Hamon

Deux ans plus tard, le projet a évolué, la folie unique est sortie de terre, ou plutôt de l’eau puisqu’elle flotte à 2m50 de hauteur, là où la Vilaine croise le canal d’Ille-et-Rance. Au pied de l’immeuble signé d’un grand nom de l’architecture, le Cap Mail de Jean Nouvel.

Ce belvédère rappelle aussi un autre phare qu’on devine à l’horizon, dans la perspective du quai Saint-Cyr : le Mabilais, bâtiment totem du numérique rennais.

16 mobiles qui jouent avec les éléments

Destination Rennes – Franck Hamon

Depuis le pont de la Place de Bretagne, le belvédère attire l’œil. A la fois mobile et immobile, avec ses seize petits moulins à vent qui tournent au gré des éléments, l’œuvre d’art joue avec l’échelle de la ville. Quand on l’admire depuis le pont de Bretagne, le belvédère ressemble à une maquette dans un décor d’architecte. Mais à mesure qu’on s’approche, en longeant le mail François Mitterrand, il prend une toute autre dimension. 11 mètres de haut et 5 de large : le belvédère est impressionnant. Et de nuit, il est encore plus magique. Avec le mélange des matériaux – béton, inox, aluminium et acier – et la mise en lumière, il projette de drôles de reflets sur l’onde.

Une « rêverie urbaine » devenue réalité

L’origine de ce projet de design poétique, remonte à en 2016 avec l’exposition « Rêveries urbaines » des frères Bouroullec aux Champs Libres. L’une des quatre expos autour du style des designers bretons, déclinait des propositions d’aménagements urbains qu’on rêve tous de voir pousser dans nos villes… C’est désormais chose faite en Bretagne avec ce belvédère qui en est directement inspiré. Avec cette installation, Ronan et Erwan Bouroullec posent la première pierre de leur objectif initial :  transformer Rennes « en laboratoire d’expérimentation et de recherche ». Preuve de leur attachement à la Bretagne et à sa capitale.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Découvrez les derniers récits à la une