Domaine de Tizé à Thorigné-Fouillard

Au bout du plongeoir

Une fabrique d’art au bord de la Vilaine

Au bout du plongeoir est un lieu de culture atypique, installé sur le Domaine de Tizé à Thorigné-Fouillard. Un lieu de création et de promenade, au bord de la Vilaine, à découvrir.

Lieu d’expérimentation pour les artistes émergents

Au bout du plongeoir à Rennes
Au bout du plongeoir

Chaque année Au bout du plongeoir accueille une trentaine d’artistes lors de séjours créatifs pour les accompagner dans leurs projets. Toutes les disciplines artistiques et compagnies sont représentées dans ce lieu d’expérimentation en tous genres : théâtre, musique, danse, arts plastiques, art contemporain… « Notre rôle est d’offrir des espaces pour les inventeurs, un lieu d’incubation, un laboratoire d’idées » résume Dominique Chrétien, Responsable artistique et culturel. L’association, née en 2005, s’est installée dans le magnifique domaine de Tizé pour valoriser le lieu et y proposer des espaces de travail pour les artistes. Certaines compagnies viennent s’y rôder avant de se « jeter à l’eau ». Comme la 7ème vie de Patti Smith qui sera jouée sur place avant sa première à Avignon. Au bout du plongeoir tisse également d’autres liens avec des fabriques d’art et avec des structures d’accompagnement et de création artistiques de Nantes et de Brest. Comme un canal imaginaire qui relie le domaine de Tizé à d’autres champs d’expérimentations.

Expérimentations architecturales avec le SEA

Mais ce n’est pas la seule activité d’Au bout du plongeoir. Sur le domaine est aussi hébergé le SEA, le Site expérimental d’architecture, dont la première mission a été de transformer le manoir tout en explorant d’autres manières de faire de l’architecture, de construire et là encore offrir des espaces d’expérimentations « pour tester des choses éphémères ou pérennes » explique Nathalie Travers du SEA. On y croise d’ailleurs de drôles de structures qui sortent de terre par moment avant de disparaître. En ce moment l’un des projets-phares porté par un collectif local est de construire une « passerelle sensible » pour relier Thorigné-Fouillard à la ville voisine, Cesson-Sévigné, en enjambant la Vilaine. Un lien vers un autre terrain de jeu situé juste en face : le golf de Cesson dont le projet de passerelle ambitionne de devenir le « dixième trou ». Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’année de Vilaine et des 26 traversées.

Psychanalyse urbaine avec l’ANPU

Collectif l'ANPU
Collectif l’ANPU

Autre « collectif » en résidence sur le Domaine, l’ANPU est un ovni dans son genre. L’agence de psychanalyse urbaine couche les villes sur le divan en révélant leurs névroses, leurs énergies refoulées et en réécrivant leur histoire de manière totalement décalée. L’agence a analysé le moi et le surmoi de nombreuses villes, Rennes en tête, pour comprendre par exemple pourquoi la capitale bretonne a tourné le dos à sa Vilaine avant d’y replonger comme dans un bain de jouvence.

Le Manoir de Tizé, lieu de patrimoine et de promenade

Le Manoir de Tizé
Le Manoir de Tizé

Au bord de l’eau, le Manoir de Tizé intrigue. Quelque 30.000 promeneurs passent sur le domaine chaque année pour profiter des espaces naturels sur les rives de la Vilaine. Les sportifs aiment venir y courir et les curieux admirent les particularités architecturales du manoir. Un lieu chargé d’histoire dont les premières mentions historiques remontent à 1160. Le Manoir porte d’ailleurs le nom du premier seigneur local, Bertrand de Tizé. Il a été maintes fois remanié sur une période qui s’étale sur près de 700 ans, ce qui en fait un bâtiment à part, assez hétéroclite d’un point de vue architectural. La partie la plus ancienne remonte au XIVème siècle et jouxte le logis qui est plus typique de la Renaissance avec une façade en tuffeau unique en Bretagne qui imite les façades des châteaux de la Loire. A l’intérieur du logis qui n’est pas accessible aux visiteurs, un escalier à vis très original est en tuffeau lui aussi. Visite guidée des lieux en vidéo.

Les temps forts de l’année

Le parc du domaine est ouverte toute l’année, l’activité d’Au bout du Plongeoir se concentre elle de mars à novembre avec de stemps forts ouverts au public pour découvrir les lieux et aller à la rencontre des artistes. Quelques dates à retenir.

Au bout du Plongeoir
  • 12 juin 2019 assemblée générale peu ordinaire : au programme des rencontres artistiques et architecturales et la présentation de la 7èmùe vie de Patti Smith de Benoit Bradel.
  • Du 26 au 29 septembre, les bons jours Au Bout du plongeoir. Le meilleur moment pour venir faire un tour et voir les activités d’Au Bout du plongeoir c’est à l’occasion des grandes portes ouvertes qui ont lieu chaque mois de septembre. Au programme présentations de travaux d’artistes et rencontres intermondiales d’architecture.

En savoir plus sur le programme Au Bout du Plongeoir

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Découvrez les derniers récits à la une