Orchestre Symphonique de Bretagne

Orchestre Symphonique de Bretagne

Le Bretagne, un orchestre tout-terrain

Basé à Rennes, l’Orchestre Symphonique de Bretagne a l’ambition de sortir des lieux traditionnels de concerts pour explorer de nouveaux territoires musicaux et artistiques. Sur la plage, les marchés, en plein air et dans les festivals d’été, l’OSB est un « orchestre tout-terrain », connecté avec son territoire. Tour d’horizon de la nouvelle saison 2016/2017 en attendant l’installation de l’orchestre dans le grand auditorium du Couvent des Jacobins.

« Un navire-orchestre qui voyage »

Pendant vos vacances en Bretagne, vous avez sûrement croisé la route de l’Orchestre Symphonique de Bretagne : invité au Festival Interceltique de Lorient, à Langourla, au Festival Rive Gauche en Côte d’Emeraude, ou à celui des Filets Bleus de Concarneau. Pendant la période estivale, l’OSB est sur tous les fronts… de mer, avant d’entamer une nouvelle saison à Rennes, son port d’attache.

Des concerts pour tous les publics

Si l’orchestre sillonne à ce point la région en multipliant les collaborations, c’est d’abord pour s’adresser à tout le monde : jeune public, amateurs éclairés d’opéra, férus de nouvelles technologies, passionnés de musique de chambre ou adeptes de ponts musicaux avec d’autres univers. « Il y a toujours un concert pour vous à l’OSB » lançait Marc Feldman, Administrateur Général de l’Orchestre lors de la présentation de la saison 2016/2017. Sa programmation témoigne en effet de la volonté d’ouvrir les répertoires, tout en restant « ancré dans un patrimoine musical qui date de 500 ans ».

Avec un chef d’orchestre gallois, Grant Llewellyn, et un administrateur américain, Marc Feldman, l’Orchestre Symphonique de Bretagne repousse naturellement les frontières. Il travaille aussi étroitement avec des artistes bretons et celtes. Une volonté de concilier tradition et modernité qui embarque les spectateurs sur les rives inexplorées du jeu vidéo, en passant par les rites afro cubains de la Santéria, ou encore des expériences symphoniques inédites autour de Gainsbourg, des musiques du monde et de la culture Fest-Noz. Sans oublier les collaborations avec l’Opéra de Rennes pour des créations mondiales ou des tournées dans toute la région. « Le Bretagne », « navire-orchestre qui voyage », n’a pas fini de vous surprendre avec sa nouvelle saison 2016-2017…

Un écrin pour l’orchestre au Couvent des Jacobins

L’OSB sera bientôt encore plus au cœur du patrimoine rennais avec un écrin à sa mesure, dans le Grand auditorium du Couvent des Jacobins, le futur centre des congrès de Rennes Métropole qui ouvrira ses portes au public en 2018.

Nouveaux horizons, nouvelles expériences

OSV - Video games live

« Nouveaux horizons », partie importante et novatrice du programme de l’OSB, s’inscrit dans les expérimentations des années précédentes. Cette année, l’orchestre se lâche encore plus avec une première dans l’Ouest : Vidéo Games Lives. Un concert pendant lequel les bandes originales des plus célèbres jeux vidéos sont réinterprétées devant le public. « L’énergie d’un concert de rock associée à la puissance d’un orchestre symphonique, combinée à la technologie, l’interactivité et le divertissement que seuls les jeux vidéos peuvent procurer »…

Les plus grandes partitions du jeu vidéo

Une expérience à vivre au Liberté, pas si éloignée du répertoire classique. « On n’imagine pas les grandes partitions qui passent dans les casques des joueurs de jeu vidéo » affirme Marc Feldman. « De Tétris à Skyrim, c’est un autre volet de la musique orchestrale d’aujourd’hui ». Des morceaux de jeu vidéo joués par un orchestre, un peu comme au début du cinéma muet où les musiciens donnaient une autre dimension aux images qui défilaient sur l’écran. Pour l’OSB c’est surtout une nouvelle occasion « d’élargir le répertoire, le public et de travailler avec les nouvelles technologies ». Une étape dans la construction d’un « orchestre du XXIème siècle » qui souhaite aussi aller plus loin avec les start-ups et l’écosystème numérique rennais. Le 21 juin 2016, l’OSB a ainsi lancé un « Symphonic Pitch », avec la French Tech Rennes-Saint-Malo, pour « disrupter » l’expérience dans les salles de concert. Encore un nouveau territoire à explorer…

Hommage à Gainsbourg et échappées vers les musiques du monde

Autre rendez-vous exceptionnel de la saison 2016/2017, une série de concerts en hommage à Serge Gainsbourg à Rennes, Vitré, Brest et Vannes. Avec Jane Birkin au chant et Didier Benetti à la baguette, l’orchestre interprète l’œuvre de Gainsbourg, connue pour ses nombreux emprunts au répertoire classique (Chopin, Brahms, Dvorak…).

L’OSB flirtera également avec les musiques du monde, avec un invité de choix, Omar Sosa, pour une création de Guillaume Saint-James autour des 7 pêchés capitaux. Un pont avec la musique afro-cubaine avant un autre voyage, vers l’Est cette fois-ci, avec Sirba Orchestra, une « échappée belle au son des musiques de l’Europe de l’Est ».

Projet Taliesin : ça va barder

Fest noz symphonique

Un orchestre bien ancré dans ses racines à travers le « projet Taliesin » (du nom du célèbre chef des bardes de la Bretagne du VIème siècle). Depuis l’arrivée de Marc Feldman à sa tête en 2011, l’OSB revisite l’identité musicale bretonne. En 2016/2017, cela se traduira par un fest-noz symphonique dans le cadre du festival Yaouank. Une création originale dont l’ambition, selon l’administrateur de l’orchestre, est « de créer un pont entre les musiques d’inspiration populaire et les musiques savantes autour de l’envie commune de faire danser ».

Collaborations avec les figures de la musique bretonne et celtique

Avec Annie Ebrel au chant, le duo Hamon et Martin, l’orchestre continue de travailler avec des figures de la musique bretonne et celtique ,comme il l’a déjà fait auparavant avec Carlos Nunez et Dan Ar Braz . Cette nouvelle œuvre, comme toutes celles proposées dans le cadre du Projet Taliesin, fait d’ailleurs l’objet d’une campagne de crowdfunding pour inciter les spectateurs à devenir mécènes de l’orchestre et de ses créations bretonnes.

Autre exploration des musiques de l’Arc Atlantique, avec la venue de la harpiste royale Catrin Finch pour un hommage au barde de la littérature galloise en forme de voyage entre la musique de Claude Debussy et les mélodies galloises.

Les Essentiels : carte blanche à un artiste

OSB - Orchestre à Rennes

Raconter des histoires à travers la musique, l’Orchestre sait le faire. « Les Essentiels », sont l’occasion de donner une carte blanche à un artiste différent chaque année. Un artiste en résidence qui va explorer une large gamme d’expression musicale et la faire découvrir aux publics sous un nouveau jour.

Après Ibrahim Maalouf en 2014-2015, en 2016-2017, c’est le pianiste de renommée mondiale Cédric Tiberghien qui se charge de créer une alchimie entre des univers aussi différents que John Cage et la musique de chambre. Des rencontres entre Mozart et Beethoven (dans le cadre du Festival Beethoven), des invités comme le joueur de oud Taiseer Elias et plein d’autres surprises sont prévues. A chaque fois, l’artiste en résidence part en tournée avec l’orchestre sur les chemins de Bretagne pour une série de concerts avec des escales à Rennes, Saint-Brieuc, Quimper, Pleudihen-sur-Rance, Saint-Malo et Lorient.

Re-créations avec l’Opéra de Rennes

Opéra en plein air à Rennes

« Pour être complet, un orchestre doit jouer de l’opéra » affirme Marc Feldman. En collaboration avec l’Opéra de Rennes dirigé par Alain Surrans, l’Orchestre se décline en différents formats tout-terrain. Une création mondiale, l’Ombre de Venceslao, pour plusieurs représentations à Rennes, en format « opéra de poche » pour tourner, partout en Bretagne, ou en guise de clôture à la saison, en retransmission géante à Rennes et au-delà des murs de l’opéra grâce à différents supports : en plein air, place de l’Hôtel de ville, sur les écrans de télévision, d’ordinateurs… Une expérience géniale pour réviser ses classiques !

Symphonie pour toute la famille

OSB Rennes

« Orchestre-ressource », l’OSB s’ouvre à toute la famille avec des créations jeune public et des concerts « Piccolo » pour faciliter la compréhension de la musique, mettre les sens en éveil et préparer à l’écoute du concert. « La meilleure façon de transmettre la musique passe par la famille » aime rappeller Marc Feldman. Une partie importante de l’activité de l’OSB est d’ailleurs tournée vers les enfants, avec les actions culturelles et pédagogiques, comme les Classes d’O, proposées par La Fabrik, pour explorer les coulisses de l’Orchestre.

Symphonie pour une plume, création de Benoît Menut

L’ouverture au jeune public passe par la case création… En résidence au sein de l’OSB, le compositeur Benoît Menut a créé avec la metteure en scène Florence Lavaud, une Symphonie pour une plume. Une oeuvre symphonique accessible à tous à partir de 6 ans sur le thème de l’ami imaginaire. Cette création, coproduite avec Très Tôt théâtre et Cie Chantier, entre dans la vocation de l’orchestre de commander des oeuvres contemporaines. Pour le compositeur, « la musique contemporaine se doit d’aller vers tous les publics » , cette symphonie pour une Plume, tournée vers le monde de l’enfance, en est l’illustration.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email