Le Rennes de Valérie-Anne-Laudet

Valérie-Anne Laudet

La Bretagne, loin des clichés

Valérie-Anne Laudet a lancé en 2016 la marque Far bay Editions, une ligne d’objets-souvenirs au design contemporain, loin des clichés habituels sur la Bretagne. Des cartes postales, des carnets, des badges, des magnets, des tote-bags… autant de souvenirs réinventés pour donner une nouvelle image aux villes bretonnes. Pour cette bretonne et ex-Parisienne, s’installer à Rennes a été un retour aux sources dans une ville qu’elle apprécie d’arpenter à pied. Suivez-là dans son parcours et ses adresses favorites.

« Rennes a un charme fou »

Les Bretons et les Bretonnes aiment voyager, ce n’est pas un cliché. Ils emportent toujours avec eux un petit bout de leur région de cœur, dans leurs souvenirs ou leurs bagages. Valérie-Anne Laudet fait partie de ces ambassadeurs. Avant de s’installer à Rennes pour y créer la marque Far bay Editions, elle a voyagé loin de la Bretagne. Pour ses études d’abord, en passant par Glasgow, puis en mettant le cap vers la Caroline du Nord, sur la Côte Est des Etats-Unis. Pour sa carrière, elle a posé ses bagages un temps à Paris après y avoir terminé ses études. Pendant plusieurs années, elle garde un pied dans le voyage en travaillant dans les directions marketing et communication de grands groupes comme Club Med ou Thomas Cook. « Mon métier a toujours consisté à réfléchir aux problématiques liées au marketing et la communication, en particulier dans le tourisme, un secteur que j’aime particulièrement » explique Valérie-Anne.

Produits Far Bay
© Produits Far-Bay

Lorsqu’elle décide de revenir s’installer en Bretagne, le choix de Rennes s’impose naturellement. « J’aurais pu m’installer partout ailleurs, mais Rennes a vraiment été un choix. Le choix de redessiner ma vie dans une ville où je me sentais bien, pour accueillir des projets de vie professionnelle et familiale » raconte Valérie-Anne. Une ville familière où elle a fait une partie de ses études et proche de ses racines dinannaises. Une ville qui convient surtout à son mode de vie citadin.

« Une ville à taille humaine qu’on peut facilement parcourir à pied »

« J’ai été très bien accueillie, les portes se sont tout de suite ouvertes alors que je ne connaissais personne. J’ai trouvé un accueil bienveillant et rapide » se souvient Valérie-Anne. « Je suis très citadine et j’adore cette dimension à taille humaine de Rennes, une ville qu’on peut facilement parcourir à pied. Entre la partie historique et les immeubles contemporains, les différents quartiers se côtoient en harmonie. Rennes a un charme fou, on s’y sent bien ».
En lançant une ligne de souvenirs et d’objets touristiques, Valérie-Anne Laudet a voulu donner une nouvelle perception de la Bretagne. «En revenant à Rennes, j’avais dans l’idée de créer mon agence de stratégie de marque et communication (Mark & Côme), le projet de développer un concept pour valoriser la Bretagne à travers une gamme d’objets identitaires est venu après. Si la Bretagne bénéficie d’une bonne notoriété en France, elle reste en effet associée à de nombreux clichés, parfois négatifs » affirme la créatrice de la marque Far bay. « Des clichés véhiculés, entre autres, par les objets-souvenirs bretons, des petits morceaux de notre région que les touristes rapportent chez eux ou offrent à leurs proches. Ils font certes partie du patrimoine mais leur style n’a pas beaucoup évolué. Une image traditionnelle de la Bretagne, voire ringarde, dans laquelle je ne me reconnais pas».

« Je vois ma ville et ma région comme une terre d’innovation »

La Bretagne d’aujourd’hui est en effet loin, très loin des images d’Epinal d’autrefois et des clichés qui lui collent à la peau : les chapeaux ronds, le crachin breton… « En tant que Rennaise, je vois ma ville et ma région comme une terre d’innovation, ouverte sur le monde et dynamique. Face à une certaine uniformisation des produits touristiques, j’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice en touchant à la fois les touristes, les locaux, les entreprises et les institutions à travers des objets identitaires contemporains ». C’est comme ça qu’est née Far bay, avec pour commencer une gamme de papeterie (cartes postales, carnets de notes, marque-pages) au design identifiable dès le premier coup d’œil. Des souvenirs disponibles à la boutique de l’office de tourisme de Rennes (11, rue Saint-Yves).

Envie d’en savoir plus sur le Rennes de Valérie-Anne ? Découvrez ses adresses préférées ci-dessous…

Un Hôtel insolite où dormir : le Magic Hall

Valérie-Anne Laudet au Magic Hall
© Destination Rennes / Nicolas Joubard

« Le Magic Hall, est un lieu qui me plaît beaucoup, d’abord parce qu’il a un concept fort, qui manquait dans la ville. Avec un côté alternatif et rock qui colle bien à Rennes. Un hôtel convivial, grâce à sa grande tablée de partage, accueillant avec des bonbons et un côté cosy, comme à la maison. Les choix de décoration des chambres sont très aboutis, chaque étage a sa thématique : un étage est dédié au théâtre, l’autre au cinéma, le troisième à la danse. Chaque chambre raconte une histoire différente. Rien n’est choisi au hasard et tous les détails sont soignés. C’est aussi un lieu qui a une histoire incroyable : une ancienne caserne devenue cinéma d’art et d’essai, puis siège d’une célèbre agence de communication… C’est une adresse à part, à la fois toute proche du centre, un peu cachée et sereine ».

  • Le Magic Hall, 17 rue de la Quintaine, Rennes. Tél. : 0299662183 

Une adresse « mythique » : la Librairie Le Failler

Rencontre à la librairie Le Failler
Rencontre à la librairie Le Failler © Destination Rennes / Nicolas Joubard

« Pour moi c’est un lieu mythique de Rennes. J’y allais déjà quand j’étais étudiante alors qu’elle ne se trouvait pas au même endroit. Je trouve que Valérie et Dominique Fredj, qui dirigent cet établissement, contribuent à la dynamique de la ville avec des signatures d’auteurs dans tous les domaines : bande-dessinée, culture bretonne, romans, …

Le rayon jeunesse est incroyable avec un accueil et des recommandations très pointues. C’est une adresse où j’apprécie d’aller pour moi, pour mes enfants, pour offrir. Avec en plus une très belle sélection de papeteries. C’est le premier lieu dont j’ai rêvé pour distribuer les produits Far bay, un jour j’ai osé leur demander et ils ont accepté avec enthousiasme de proposer toute la collection ! »

Deux restaurants contemporains : la crêperie Saint-Georges et le Seven

Crêperie Saint-Georges

A la crêperie Saint-Georges
A la crêperie Saint-Georges © Destination Rennes / Nicolas Joubard

« Ils ont réussi à réinventer la crêperie traditionnelle, à la fois dans son mobilier en apportant une touche design, et dans les recettes, où ils réinterprètent les galettes de manière admirable avec de très bons produits et un concept sympa : toutes les galettes portent un nom de Georges célèbre. Ma préférée, c’est la George Michael (Jambon, oeuf, fromage, crême crue fermière, champignons, ciboulette) ».

  • Crêperie Saint-Georges 17 rue Jules Simon 35000 Rennes

Le Seven

« J’aime beaucoup le Seven, un petit resto-bistrot de la Place Saint-Germain où Yves, le patron, est vraiment passionné. Il parle de ses plats avec amour, c’est un bonheur de l’entendre présenter sa carte. Il sait bien réinterpréter aussi des plats traditionnels avec un twist de modernité ».

  • Le Seven 7 Place Saint-Germain 35000 Rennes

Café Joyeux : « un projet généreux et audacieux »

Le café Joyeux à Rennes
© Destination Rennes / Nicolas Joubard

« Joyeux, qui vient d’ouvrir à Rennes, est plus qu’un café. Une nouvelle adresse pour déjeuner ou bruncher autour d’une cuisine fraîche et de saison tout en faisant une bonne action : 100% des bénéfices sont reversés à des associations caritatives. Les serveurs et cuisiniers sont porteurs d’un handicap mental ou cognitif et vous accueille avec coeur. C’est un projet vraiment généreux et audacieux qui met en lumière des personnes habituellement invisibles dans la société et cela me touche particulièrement. Au Café Joyeux, un moment de partage et une expérience vraie vous attendent… » 

Un parcours haut en couleurs dans la ville…

Le marché aux fleurs de Rennes
© Destination Rennes / Bruno Mazodier

Pour se promener, Valérie-Anne aime flâner le long d’un parcours coloré. « Les couleurs et les formes sont inspirantes. Le marché des Lices est très connu, j’aime plus particulièrement aller du côté du marché aux Fleurs, pour ses couleurs et ses senteurs. Le jardin du Thabor est aussi célèbre, mais on connaît moins sa magnifique roseraie avec 2000 variétés et autant d’histoires. Je peux y passer un temps fou pour admirer les formes et les couleurs, toutes différentes et voir quelles personnalités ont des roses à leur nom… Pas très loin, j’adore les jardins du Palais Saint-Georges, une œuvre d’art orchestrée majestueusement avec des parterres de fleurs aux thèmes renouvelés avec brio toute l’année ».

Dernière étape pour une plongée dans la couleur à travers les œuvres du Musée des Beaux-Arts. « La collection d’art contemporain mérite le détour, notamment les œuvres de Franck Chalendard, Olivier Debré et surtout Geneviève Asse dont j’aime particulièrement l’exploration de la lumière au centre de ses toiles ».

Far-Bay, des images inspirantes pour les fans de Bretagne

La marque Far bay Editions repose sur un concept et un style très contemporain, décliné dans chaque ville bretonne : Rennes, Brest, Saint-Malo, Dinard, Vannes, Lorient, Quimper, Dinan… « Chacune raconte son histoire, chacune a sa personnalité : l’idée de départ a été de mettre en valeur ces destinations touristiques à travers leur patrimoine culturel et d’en re-designer les lieux emblématiques » détaille Valérie-Anne « En commençant par Rennes, avec les maisons à colombage de la Place du Champ Jacquet, l’Opéra, le kiosque du Thabor, l’immeuble Le Mabilay… puis Saint-Malo avec le bateau corsaire, la tour des Moulins, les remparts et Dinard, sa villa Roche-Brune et les tentes mythiques de la plage de l’Ecluse. C’est tout un imaginaire culturel valorisé avec une approche design ».

Une gamme qui s’étoffe et s’étend aux entreprises

Et l’idée de proposer une alternative aux objets-souvenirs traditionnels fonctionne bien. La marque connaît un beau succès. Depuis son lancement en 2016, la gamme s’étoffe. Après la papeterie, Far bay propose désormais des tasses, des produits textiles de qualité, des magnets, des badges…  « J’ai choisi de démarrer avec le papier pour sa valeur émotionnelle. A l’heure de l’hyper-digitalisation, on a jamais autant utilisé le papier et nous avons tous un carnet de notes sous la main. Les cartes postales qu’on utilise pour les vacances ou pour les vœux, fonctionnent aussi en objet-déco ou encadrées … Parce qu’offrir un cadeau d’affaire traduit aussi l’innovation et la différenciation, Far bay s’adresse aussi aux entreprises et tous lieux de tourisme d’affaires. » Il est ainsi possible de personnaliser les articles avec un logotype, de décliner les visuels sur d’autres supports et surtout de concevoir des visuels sur-mesure avec l’empreinte Far bay (sièges d’entreprises, hôtels, événements…)

Le point commun des objets Far bay ? Un aspect qualitatif qui se sent au toucher. Comme des carnets avec un pelliculage mat et une couture singer faite à la main. Et des couleurs audacieuses et gaies. Une inspiration puisée dans les paysages, les côtes et les monuments bretons. « Deux gris : celui du granit, des rochers et parfois du ciel breton ! Associés à 5 couleurs : le rouge des phares, des bouées et des fraises, le vert émeraude de la côte et de nos forêts, le bleu des volets des maisons bretonnes, des tentes, du ciel et de la mer, le rose des hortensias, le jaune du sable et des cirés » précise Valérie-Anne. « Avec cette palette franche, j’ai voulu traduire un autre langage breton, positif et joyeux ».

  • Les produits Far bay Editionssont en vente à la boutique de l’office de tourisme, 11 rue Saint-Yves à Rennes.
Magnets Far-Bay
© Far-Bay
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Découvrez les derniers récits à la une