Le marathon vert à Rennes

Marathon vert de Rennes

Courir pour la planète entre ville et campagne

Le marathon vert, organisé chaque mois d’octobre à Rennes depuis 2011, n’est pas une course comme les autres. Chaque kilomètre parcouru se traduit par la plantation d’un arbre. En 6 ans, 605 582 arbres ont été plantés en France, en Inde et au Portugal grâce au partenariat avec la Fondation Yves Rocher. La neuvième édition aura lieu le dimanche 27 octobre 2019, l’occasion de venir passer un week-end sportif à Rennes.

Une course à l’empreinte positive

Le marathon vert à Rennes
Le marathon vert à Rennes

Le marathon vert est une course atypique, depuis son lancement en 2011. Dès le départ, un sens humanitaire a été donné à l’épreuve. « Il n’existait pas de marathon à Rennes, je trouvais que ça manquait » se souvient Daniel Jeulin, Président de l’Association Sportive Rennes Cap Malo. « Je voulais aussi lui donner un but humanitaire, un engagement sociétal ». Pour la petite histoire, le chef d’entreprise rennais a voulu s’associer au départ au marathonien Ethiopien Haile Gebresellassie qui, après avoir donné son accord, laissera tomber les organisateurs 3 jours avant la première édition… Pas de quoi décourager Daniel Jeulin qui rebondit aussitôt suite à une rencontre avec Jacques Rocher, le Président d’honneur de la Fondation Yves Rocher. « Une idée toute simple m’est venue : 1 kilomètre parcouru = 1 arbre planté » explique Daniel Jeulin. Le concept du marathon vert était alors posé.

Un certificat pour chaque coureur

Depuis, la course a pris tous son sens : 724 988 arbres ont été plantés en Inde, au Portugal et en France, soit plusieurs centaines d’hectares reboisés qui ont permis de faire revivre des villages entiers. La plantation d’arbres avec la Fondation Yves Rocher – Institut de France est renouvelée chaque année dans ces mêmes pays afin de pérenniser ces efforts et de contribuer solidement au reboisement de ces régions durement touchées (déforestation, conditions climatiques, incendie…) 
A la fin de la course, chaque coureur reçoit d’ailleurs un certificat qui indique le nombre de kilomètres parcourus et les arbres plantés grâce à son effort. Une manière de mobiliser toutes les énergies en faveur de la protection de l’environnement.

1400 bénévoles qui s’engagent

Le succès du marathon vert, c’est aussi une belle histoire avec le territoire rennais. Le milieu associatif de chaque commune s’associe à l’événement et vient grossir les rangs des 1400 bénévoles « sans lesquels on ne peut pas réussir ce genre de manifestation » tient à rappeler Daniel Jeulin qui peut aussi compter sur le soutien de 85 partenaires. « Venant du monde économique, j’ai la chance d’avoir de grands parrains, de grandes entreprises à mes côtés » reconnaît Daniel Jeulin qui s’appuie aussi sur un staff de 70 personnes. Une « petite entreprise » qui travaille toute l’année à la réussite du marathon vert.

Un marathon qui alterne ville et verdure

Le marathon vert autour de Rennes
Tête de course du marathon vert © Marathon vert / Willy Berré

Côté parcours, le tracé fait le lien entre la campagne et la ville, les deux paysages de la métropole rennaise. « L’idée était de faire une épreuve qui relie le nord de l’agglomération avec le centre-ville, en partant de Cap-Malo . Un parcours qui commence dans la verdure pour rejoindre le milieu urbain » détaille Daniel Jeulin.

Autour de Rennes en effet, entre la ville et la campagne, il n’y a qu’un pas. Enfin, un peu plus d’un pas puisqu’au total 8 communes sont traversées par les épreuves du marathon vert : Melesse, La Mézière, la Chapelle-des-Fougeretz, Montgermont, Pacé, Saint-Grégoire, Cesson-Sévigné et Rennes. Pour Daniel Jeulin, le marathon est également une bonne opportunité de faire découvrir la ville aux coureurs qui terminent la course en empruntant un tapis vert, déroulé sur les rues pavées devant certains monuments emblématiques, comme le Parlement de Bretagne. Cet aspect découverte est d’ailleurs complété de visites guidées de la ville proposées par Destination rennes pendant le week-end du 22 octobre dans le cadre des packages marathons. Ces packages comprennent une nuit d’hôtel avec petit-déjeuner, les visites guidées, un pass expo pour découvrir les musées, ainsi que le dossard pour la course. Une raison de plus de s’inscrire à cette course mythique ! (à lire aussi les 5 parcours de running pour découvrir Rennes)

Faire du sport, en découvrant la capitale de la Bretagne, tout en contribuant à replanter des arbres à travers le monde, l’idée séduit de plus en plus de coureurs. En 8 éditions seulement, le marathon vert est passé de 2600 coureurs à plus de 7000 finishers en 2018 sur les différents formats de courses.

5 épreuves accessibles à tous les sportifs

Le marathon vert à Rennes
Le marathon vert à Rennes

Au-delà de la diversité du parcours, le succès du marathon vert s’est construit sur la diversité des épreuves : 5 au total pour satisfaire les différents profils de sportifs. L’épreuve-reine est évidemment le marathon pendant laquelle les amateurs peuvent se frotter aux chronos des champions internationaux présents à Rennes. L’autre particularité du marathon vert c’est de pouvoir couvrir cette distance mythique des 42,195km en équipe, grâce à l’épreuve du marathon-relais Ouest-France. « Cette façon de courir entre collègues ou entre amis fonctionne très bien » selon Daniel Jeulin, qui apprécie le lien qui se créé dans les entreprises grâce à cette mécanique de l’émulation. « Dans les entreprises, les gens apprécient de se retrouver dans un contexte sportif en dehors du travail »

Le marathon vert à Rennes
Le marathon vert en équipe

Succès confirmé pour l’épreuve du marathon duo

Le moment-fort du relais, c’est quand chaque équipe reforme pour franchir la ligne d’arrivée ensemble. « C’est un symbole important pour l’esprit d’équipe, très apprécié des coureurs et qu’on voit nulle part ailleurs » estime Daniel Jeulin.

L’expérience « team building » a été d’ailleurs déclinée avec une nouvelle épreuve en 2016, la duo McDonald’s, qui permet de faire le marathon à deux, avec un relais à Saint-Grégoire, à mi-chemin. Enfin, deux autres parcours sont proposés lors de ce week-end sportif : la féminine Yves Rocher, un très beau parcours de 7,5 kilomètres à faire en courant ou en marchant. L’épreuve, exclusivement réservées aux femmes, traverse des lieux historiques de Rennes, comme le parc du Thabor, la Place du Parlement de Bretagne, la Mairie, l’Opéra ou les quais de la Vilaine. Pour les adeptes de la marche sportive, le parcours de la Marche nordique Lamotte Promoteur propose également un beau parcours de 11 kilomètres, de la campagne à la ville en passant par le chemin de halage.

Le marathon vert à Rennes
La course féminine

Des épreuves pour tous les goûts et tous les niveaux qui ressemblent bien à l’état d’esprit des runners et des marcheurs. Une activité physique accessible à tous par nature. « Une bonne paire de chaussures suffit pour aller courir quelques kilomètres. On peut marcher avec ou sans bâtons n’importe où, sur la plage, en campagne au bord des routes » rappelle Daniel Jeulin. « Au niveau santé et bien-être la marche et la course à pieds ont des effets très importants. Ce sont des sports très fédérateurs et peu onéreux… ». Le fondateur du Groupe Jeulin se réjouit aussi de pouvoir accueillir des personnes en situation de handicap pendant les épreuves, pour « des moments d’émotions très forts ».

Marcher, courir, planter des arbres… des gestes simples qui font de ce marathon vert, une compétition sportive originale, « avec des valeurs ». Finalement, en matière de sport, comme dans la protection de l’environnement, « l’essentiel, c’est de participer ».

Rennes, destination idéale pour un week-end sportif

L'arrivée du marathon Vert à Rennes
L’arrivée du marathon Vert à Rennes © Laurent Herbette

A quoi ressemble le Marathon Vert vu de l’intérieur ? Revivez l’édition 2016 en vidéo dans les pas d’Antoine qui a gagné avec Destination Rennes et le Marathon Vert un week-end sportif tous frais payés pour la sixième édition. Nuit à l’hôtel, visite guidée et marathon… une expérience intense qu’il n’est pas prêt d’oublier ! 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Découvrez les derniers récits à la une