Art contemporain en Bretagne

Parcours autour de l'art contemporain au départ de Rennes

Rennes accueille une nouvelle exposition de la Collection Pinault pendant l’été 2020. L’occasion de découvrir tous les lieux dédiés à l’art contemporain à Rennes, dans les communes de la Métropole et au-delà, partout en Bretagne. C’est tout un parcours autour de l’art qui s’offre aux yeux des visiteurs.

art contemporain en Bretagne

Les lieux incontournables de l’art contemporain à Rennes

Le Frac Bretagne à Rennes
© Destination Rennes / Ludovic Maisant

Écrin de la création contemporaine, le Frac Bretagne vaut plus qu’un regard : envisagé de l’extérieur, l’édifice signé Odile Decq, et posé dans le quartier Beauregard, à quelques mètres des majestueuses colonnes de granit d’Aurélie Nemours (« L’alignement du XXIe siècle »), est un chef-d’œuvre d’architecture. Dans ses murs, trois salles d’exposition attendent le public, et donnent régulièrement l’occasion à la collection du Fonds (environ 5000 œuvres et 540 artistes, dont Raymond Hains et Jacques Villeglé) de sortir de ses réserves.

Située sur le quai Émile Zola, au cœur de la capitale de Bretagne, l’imposante façade du Musée de beaux-arts voit chaque année, plus de 80 000 visiteurs franchir sa porte pour visiter ses riches collections (Georges de La Tour, Camille Corot, Odilon Redon, Paul Sérusier, etc.) traversant l’histoire de l’art (du XIVe au XXe siècle). L’art contemporain n’y est pas en reste, avec de prestigieuses signatures telles que Geneviève Asse et Aurélie Nemours.

A la Criée, à 40mcube, ou aux Champs Libres, performances et installations insolites

L’entrée y est libre et les expositions résolument ouvertes sur la ville. Localisé en plein centre ville, dans les magnifiques halles centrales construites en 1923 par Emmanuel Le Ray, le centre d’art contemporain La Criée reçoit les curieux depuis 1986. À la sortie du marché, ou au hasard d’une promenade, le public y découvre la relève de l’art contemporain au gré d’expositions, d’installations et de performances (Adel Abdessemed, Russel Crotty, Jan Kopp, etc).

Rennes est la seule ville française qui compte deux centres d’art contemporain

Avec sa robe de granit rose et son chapeau d’ardoises anthracite, Les Champs Libres agissent comme un signal architectural immanquable dans le quartier de la gare depuis plus de dix ans déjà. Dessiné par Christian de Portzamparc, le bâtiment abrite une bibliothèque, l’Espace des sciences, et le Musée de Bretagne. Mais n’oublie pas de donner régulièrement rendez-vous aux amateurs d’art contemporain : sur sa façade, pour offrir au regard les installations insolites de Vincent Mauger ou Antoine Dorotte ont habillé le bâtiment. Ou dans l’obscurité de l’espace Anita Conti, pour explorer la création dans ses dimensions numériques, sonores ou audiovisuelles (Hans Op de Beeck, Joanie Lemercier, etc).

Créée en 2001, le centre d’art contemporain 40mcube a pris la bonne habitude de révéler de jeunes artistes riches de promesses (Grégory Gicquel et Daniel Dewar, Samir Mougas, etc.). D’abord sis dans un minuscule local, puis dans une maison chabrolienne (repeinte en noire à l’occasion d’un mémorable happening signé Benoît-Marie Moriceau), l’association accueille désormais le public dans un espace entièrement rénové, rue Sergent Maginot. En 2019, 40mcube a été labellisé officiellement Centre d’art contemporain par le Ministère de la culture, Rennes est désormais la seule ville française à compter deux Centres d’art contemporain.

Biennales et festivals décloisonnent l’art contemporain

Idéalement doté en lieux permanents (Fonds régional, Centre d’art, Musées, galeries associatives ou privées, etc), le territoire rennais est également le creuset d’événements majeurs : la Biennale Les ateliers de Rennes explore tous les deux ans les relations entre art et travail, dans les lieux d’exposition et l’espace public rennais. Même cadence pour les rencontres Teenage Kicks, devenu le rendez-vous incontournable du street art. Du festival Maintenant (pour les arts numériques) aux Tombées de la nuit (pour ses impromptus inclassables), les occasions ne manquent donc pas de rompre l’ennui tout au long de l’année.

Présentée pour la première fois pendant l’été 2018 dans le Couvent des Jacobins fraîchement rénové, l’exposition événement d’une sélection d’œuvres majeures de la Collection Pinault achève de brosser le tableau d’une très belle manière. Après le succès de Debout !, la Collection Pinault fait son retour pendant l’été 2020 avec une sélection d’oeuvres majeures issues de la collection de l’homme d’affaires breton François Pinault, consacrée cette fois-ci au thème du Noir et du blanc. En écho à ce grand événement estival, une autre exposition dédiée à la couleur et portée par des acteurs locaux (Le Musée des Beaux Arts, La Criée, le Frac Bretagne, le PHAKT, Lendroit éditions…) proposera un parcours artistique dans la ville. Autres événements à ne pas rater en 2020 l’exposition du photographe Martin Parr du Frac Bretagne s’installera dans le bâtiment rouge et noir et dans l’écrin du jardin du Thabor. Les amateurs de photographie contemporaine pourront aussi se rincer l’oeil aux Champs Libres avec une expo de Stéphane Lavouée autour du légendaire breton.

Infos pratiques sur l’Art contemporain à Rennes

Des galeries et centres d’art qui valent le coup d’oeil

Le Phakt à Rennes
© Destination Rennes / Ludovic Maisant

Avec son « musée d’art contemporain » (le Frac Bretagne) et son centre d’art (la Criée), Rennes ne manque pas d’écrins prestigieux pour mettre la création à l’honneur. Plus petites, mais pas moins pertinentes, d’autres galeries, privées ou associatives, en mode « collectif » ou « universitaire », sèment des petits cailloux dans la ville pour dessiner un parcours hors-norme.

D’un statut privé, mais très prisée, la galerie Oniris récolte chaque jour les fruits du travail mené depuis 1986 par Yvonne Paumelle. Régulièrement présente dans les grands événements internationaux, l’espace d’exposition rennais fait rêver les collectionneurs avec des noms prestigieux tels que l’immense minimaliste François Morellet, le fondateur du groupe « Supports-Surfaces » Claude Viallat, ou encore l’artiste optique Yves Popet.

Empruntant son nom à une étoile brillant dans la constellation de la Colombe, Phakt n’est ni une maison de quartier, ni un centre d’art, mais un ovni socio-culturel se voulant au croisement des pratiques amateures et de la création contemporaine. Là, dans un contexte hyper-urbain, sur la dalle du Colombier, l’espace d’exposition pas comme les autres accueille des artistes en résidence. À surveiller de très près.

Lieux alternatifs et expérimentaux

Les amateurs d’édition très spéciale seront comblés par Lendroit. Également située sur la dalle de Colombier, la galerie a pignon sur rue, ou plutôt sur un espace public très fréquenté. Spécialisé depuis 2001 dans la publication d’œuvres d’artistes sous la forme imprimée, la maison d’édition est régulièrement remarquée dans les grands événements internationaux. Une petite phrase du street artist WAR, ou un détournement subtil signé Fabienne Radi ? Voilà dans tous les cas ce qui s’appelle faire très bonne impression..

Nouveau lieu emblématique des « nouveaux territoires de l’art », L’Hôtel Pasteur est un incubateur de projets créé en 2013, à l’initiative de Patrick Bouchain. Dédié aux expérimentations en tout genre, cet espace collaboratif est naturellement ouvert aux projets artistiques, et met régulièrement en avant la richesse de la création locale et d’ailleurs.

Autre lieu branché sur le courant alternatif et adepte de l’esprit « do it yourself », Les Ateliers du vent brassent peu d’air et beaucoup d’art dans le quartier Cleunay. Dans l’ancienne usine Amora, le collectif pluridisciplinaire indiscipliné, cultive depuis 1995 le sillon d’un art contemporain souvent issu des profondeurs de l’underground international.

Avec l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne et la galerie Art et essai de l’université Rennes 2, Rennes n’oublie pas les maillons reliant la formation à la création.  

Infos pratiques sur les galeries d’art et lieux alternatifs à Rennes

Dans la métropole, un bouillon de culture artistique

Le Volume à Vern-sur-Seiche
Le Volume à Vern-sur-Seiche © Vern Volume

S’il arrose Rennes, l’art contemporain irrigue également l’ensemble du territoire de la métropole.

À Cesson-Sévigné, depuis une quinzaine d’années, la galerie Pictura a multiplié les expositions marquantes et les coups de projecteurs sur  les pointures de l’art contemporain (Gilles Aillaud, Marc Desgrandchamps, Pierre Moignard, etc). Et pourquoi pas, en sortant, se perdre dans la verdure du parc de Bourgchevreuil ?

Spécialisé dans l’art en trois dimensions, le Volume porte très bien son nom. À Vern-sur-Seiche, dans la campagne métropolitaine, l’équipement propose des expositions permanentes et imagine tous les deux ans Vern Volume, qui met la sculpture et les installations à l’honneur dans l’espace public. Après la balade au fil de l’art, une petite promenade au fil de l’eau s’impose, naturellement.

Au bout du Plongeoir, un collectif pas comme les autres

Logée dans l’auguste demeure du manoir de Tizé, à Thorigné-Fouillard, l’association Au bout du plongeoir invite depuis 2005, à plonger dans son bouillon de culture en ébullition permanente. Au bord de l’eau et au milieu des champs, le collectif pas comme les autres n’est jamais à cours d’imagination pour attirer les curieux dans ses pièges artistiques sympathiques. Expérimentation, réflexion, recherche… Le brain trust est stimulant et l’adresse incontournable pour qui aime les détours surprenants.

Pour les amateurs de la petite boite noire, il n’y a pas photo, un petit détour par le Carré d’art s’impose. Située au Pôle sud, équipement culturel de Chartres-de-Bretagne, la galerie codirigée par Delphine Dauphy et Marc Loyon s’est imposée depuis 1990, comme le lieu de la photographie à Rennes Métropole. Alain Desvergnes, Claude et Marie-José Carré, Daniel Challe, Jérôme Sevrette… La galerie bien sous tous les regards a vu du beau monde passer, raison de plus pour avoir le déclic.    

Infos pratiques sur l’art contemporain dans les communes de Rennes Métropole

Autour de Rennes, l’art rencontre le patrimoine

Château des Pères à Piré-sur-Seiche
© Willy Berré

Autour de Rennes, sur le territoire des Portes de Bretagne, des lieux de patrimoine abritent de nombreuses collections d’art contemporain. Un parcours à emprunter, le temps d’un week-end, en commençant par le Château des Pères de Piré-sur-Seiche. Le parc de sculptures de 31 hectares de ce château du XVIIIème siècle présente une collection d’une quarantaine d’œuvres, visible gratuitement toute l’année. Non loin de là, à Châteaugiron, le Centre d’art les 3CHA expose dans l’ancienne chapelle du château des artistes venus créer in situ : Marc Georgeault, Hanna Maria Ograbisz-Krawiec, Nils Völker et Angela Glajcar.

A Noyal-sur-Vilaine, un autre lieu de patrimoine exceptionnel accueille les visiteurs (sur réservation uniquement). Son nom ? Le Bois Orcan. Un château classé du XVème siècle, dont les vitraux de la chapelle ont été réalisés par le grand coloriste Claude Viallat. Avec un jardin médiéval remarquable, un parc et un musée consacrés au sculpteur Etienne Martin.

A Fougères et à Vitré des lieux dédiés à l’art contemporain

Autre parc de sculptures à voir à quelques kilomètres, le Jardin des Arts de Châteaubourg présente des œuvres en pleine nature, sur 5 hectares, et dans les rues de la ville, de mai à septembre. Une visite gratuite sur un site où l’on peut aussi se restaurer sur place, au bord de l’eau. Cap ensuite sur Vitré où l’Artothèque, installée dans le cœur ancien de la ville se trouve à une minute à pied du château. Un lieu de sensibilisation à l’art contemporain, où la visite est gratuite.

Direction Fougères, pour découvrir la galerie Albert Bourgeois. Sa programmation 2017/2018 est consacrée aux arts sonores. Une galerie installée dans le Couvent des Urbanistes qui date de la fin du XVIIème siècle. Plusieurs temps forts y sont prévus de septembre à juin pour montrer le travail d’artistes reconnus, mettre en avant des collectifs artistiques et révéler des talents émergents. Autre lieu à voir à Fougères, l’exposition temporaire Marc Didou, avec ses sculptures monumentales dans le jardin public, offre un point de vue unique sur le château.

L’art buissonnier aux Portes de Bretagne

Pour les amateurs d’art contemporain, Bazouges-la Pérouse est un point d’intérêt intéressant avec « Le Village », centre d’expérimentation artistique. D’anciens commerces abritent 3 galeries d’art, ainsi qu’un parcours à ciel ouvert de 24 oeuvres, dont certaines dévoilent l’histoire et le patrimoine de la « petite cité de caractère ». Toujours à Bazouges-la-Pérouse, à mi-chemin entre Saint-Malo et le Mont-Saint-Michel, on ne peut pas passer à côté des Jardins de la Ballue dont la collection originale de sculptures contemporaines se révèle tout au long d’un parcours initiatique à travers 13 jardins chargés de mystère et de poésie.

Au delà de ces espaces d’exposition et de ces galeries, la Destination Rennes et les Portes de Bretagne se démarque par un foisonnement d’artistes, en particulier dans la Vallée de la Vilaine, un lieu de patrimoine naturel à explorer si vous passez près de Rennes.

Infos pratiques sur l’art contemporain dans les Portes de Bretagne

En Bretagne, des lieux-phares pour l’art contemporain

Le parc de sculptures de Kerguéhennec
© CRTB / Emmanuel Berthier

Pour prolonger encore votre parcours autour de l’art contemporain, d’autres lieux-phares vous attendent partout en Bretagne. Avec d’abord, non loin de Rennes, l’Art au fil de la Rance. 

Parmi les lieux qui comptent en Bretagne en matière d’art contemporain, la visite du Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour la Culture à Landerneau s’impose. Depuis son ouverture il y a 5 ans, le lieu a attiré près de 850.000 visiteurs lors d’expositions consacrées aux grands maîtres de l’art moderne (Chagall, Dubuffet, Giacometti, Hartung, Miró, Picasso) et d’autres à des artistes contemporains (Fromanger, Kersalé, Mattotti ou Monory).

Non loin de là, à Brest, l’art contemporain a ses quartiers à la Passerelle, lieu d’exposition labellisé Centre d’art contemporain d’intérêt national depuis 2017.

L’un des plus grands parc de sculptures d’Europe près de Vannes

Autre lieu emblématique de l’art à visiter à quelques kilomètres au Nord de Vannes, dans le Morbihan, le parc de sculptures du Domaine de Kerguéhennec est l’un des plus grands d’Europe, avec plus d’un trentaine d’oeuvres d’artistes majeurs réparties sur les 45 hectares du domaine du château. Au-delà de l’intérêt de la déambulation, son centre d’art contemporain accueille des expositions régulières, avec notamment au printemps 2018, Nicolas Fedorenko et Gilgian Gelzer.

Un peu plus au Nord, autour de Pontivy dans la vallée du Blavet, l’art contemporain s’installe chaque été dans les chapelles. Seize sites patrimoniaux, des chapelles du XVème et XVIème siècle, accueillent une dizaine d’artistes dans le cadre de l’art dans les chapelles. Un rendez-vous culturel estival du centre Bretagne qui existe depuis 1992. Autre halte à faire en Centre-Bretagne, au bord du Canal de Nantes à Brest, et près du Lac de Guerlédan, l’Abbaye de Bon Repos vous embarque en invitant des artistes en résidence.

De là, une autre étape vers le littoral atlantique morbihanais vous mène à Pont-Scorff, ville des métiers d’art, où la galerie l’Atelier d’Estienne expose de l’art contemporain toute l’année. 

Avant de rentrer vers Rennes, ce tour de l’art contemporain en Bretagne invite à prolonger le mystère du côté de Brocéliande à travers Etangs d’art, la biennale d’art dans la nature.

Et puisque vous êtes à l’Ouest, impossible de passer à côté du parcours artistique des Estuaires avec ses oeuvres originales installées au fil de l’eau, un parcours d’art contemporain à ciel ouvert sur près de 60 kilomètres entre Nantes et Saint-Nazaire. Une rêverie prolongée chaque été par le Voyage à Nantes avec ses installations artistiques dans l’espace public. Nantes, une nouvelle invitation au voyage à une heure de Rennes, où d’autres lieux-phares de l’art contemporain accueille les visiteurs : le Musée des Arts de Nantes, rénové et agrandi depuis 2017, le Frac Pays de la Loire, l’Atelier, la Hab Galerie… Encore un beau parcours en perspective pour les amateurs d’art contemporain. 

Infos pratiques sur l’art contemporain en Bretagne et à Nantes

Réserver en ligne

Ouverture de la billetterie le 30 avril, soyez informé le jour j !