MRW - Zeppeline

10 anecdotes insolites sur les rues et les places

Histoires secrètes du patrimoine rennais au fil des rues

Vous pensez connaître tous les secrets des rues et places de Rennes ? Voici 10 anecdotes que vous ignorez sans doute sur le patrimoine et l’histoire de la capitale bretonne.

Rue Saint-Malo

Un gisant du XIIIème siècle dans une boutique punk

C’est une histoire qui ne pouvait pas avoir lieu ailleurs que dans la rue Saint-Malo… En 1980, une étudiante en Histoire de l’art entre dans une boutique « punk » pour acheter des vêtements. Dans l’arrière-boutique qui fait office de cabine d’essayage, elle tombe sur un magnifique gisant, dont nul ne semble connaître l’origine. Alertés, l’Inventaire et le Musée de Bretagne découvrent qu’il représente Jean de Vaunoise, élu archevêque de Dol en 1188. Le gisant se trouvait à l’abbaye de Montfort-sur-Meu jusqu’en 1965, date à laquelle il est vendu à un antiquaire qui le stocke alors dans l’arrière-boutique du magasin punk ! Après un an et demi de tractations, la statue manque de partir aux Etats-Unis pour devenir enfin la propriété du musée.

Collection du Musée de Bretagne

Place Hoche

Un trésor architectural : la fac de Sciences Eco

Les étudiants de la Fac de Sciences économiques de Rennes 1 ignorent qu’ils étudient dans une pépite architecturale, l’ancien Grand séminaire de Rennes. Construit en 1875, il est l’œuvre d’une référence mondiale de l’architecture moderne : Henri Labrouste. Le bâtiment intègre également des poutrelles métalliques qui préfigurent celles utilisées par Gustave Eiffel pour l’édification de la tour de la ville lumière, 20 ans plus tard.


Place des Lices

Une horloge à la place de l’ancien gibet

Destination Rennes – Franck Hamon

L’Horloge de la place des lices est un point de rendez-vous bien connu des Rennais. Il est facile de s’y retrouver à la bonne heure avant d’aller boire un verre en terrasse. Mais jusqu’au XVIIIème le lieu était moins réjouissant : c’était là qu’on exécutait les condamnés sur un gibet, le plus souvent par pendaison. La rue qui mène à cet endroit capital en porte d’ailleurs encore les stigmates : elle s’appelle la rue des Innocents !


La rue Saint-Michel

La « rue de la soif » détient le record du nombre de bar au mètre carré

Destination Rennes – Franck Hamon

La rue de la Soif est sans doute avec le Stade Rennais et le Parlement de Bretagne, le lieu le plus connu à l’extérieur de Rennes. La rue Saint-Michel a parfois mauvaise réputation. Lieu de tous les excès festifs du jeudi soir, elle détient un record de France avec un bar tous les 7 mètres ! Mais son patrimoine mérite aussi qu’on y jette un coup d’œil au-dessus des bars.


Rue de Penhoët

La maison la plus étroite de Rennes mesure 2 mètres de large

Juste à côté de la rue avec le plus de bars, vous trouverez la maison la plus étroite de Rennes, rue de Penhoët. Au numéro 10, sa façade à pans-de-bois qui date du XVIIème siècle mesure à peine deux mètres de largeur et semble tout droit sortie d’une maison de poupée. Sa voisine n’est pas tellement plus large et est décorée d’une mosaïque du célèbre street-artiste Invaders.


Place de la mairie

Les expériences malodorantes d’un chimiste italien

Destination Rennes – Julien Mignot

Au XIXème siècle ça ne sentait pas toujours la rose, place de la Mairie… Faustino Malagutti, un drôle de savant de la Faculté des Sciences, y avait en effet installé son laboratoire, à la place de ce qui est aujourd’hui le bureau du maire. Les effluves nauséabondes qui en émanaient, entraînaient de nombreuses plaintes des habitants. Pas de quoi perturber le chimiste qui resta de 1840 à 1855 dans ce laboratoire. Période pendant laquelle il joua aussi le rôle d’expert toxicologique lors du procès d’Hélène Jegado, la terrible serial-killer bretonne.


Rue Saint-Georges

Le Hot Club, un haut lieu du jazz

Destination Rennes – Franck Hamon

Rennes est connue pour être une ville rock depuis l’éclosion dans les années 1970 d’une génération de musiciens. Mais quelques années auparavant, entre 1941 et 1952, c’est le jazz qui résonnait dans la rue Saint-Georges. C’est dans cette belle rue piétonne, au numéro 17, que se trouvait l’antenne régionale du Hot Club qui a contribué à populariser le jazz en France. Tous les pionniers du genre venaient s’y presser dans un club que deux passionnés de musique et d’histoire veulent faire connaître aujourd’hui en rééditant sur vinyles les enregistrements de l’époque. Un projet que vous pouvez soutenir sur Kengo.


Place du Champ Jacquet

Des maisons en bois pas vraiment d’équerre

Bestjobers

Sur la Place du Champ-Jacquet, les façades à pans de bois ont pris un peu de gite avec le temps. Non, ce n’est pas le vent qui les a drossées côté babord. Elles sont d’ailleurs solidement amarrées par l’arrière sur le rempart médiéval et ne risquent pas de s’écrouler de sitôt. Construites à l’économie au XVIIème siècle elles ont perdu un peu d’aplomb à la suite de la suppression de certaines cloisons. Mais c’est surtout le percement de la rue Leperdit au XIXème siècle qui a aggravé leur déversement. Comme la Tour de Pise, ce léger penchant participe au charme de l’endroit.


Rue Pont-aux-Foulons

Mais où est passé ce fameux pont ?

Destination Rennes – Franck Hamon

Si vous passez un jour par la jolie ruelle pavée qui porte le nom de Pont-aux-Foulons, difficile d’imaginer à quoi elle ressemblait quelques siècles auparavant. Imaginez le rempart, des jardins potagers, un fossé et… un pont pour l’enjamber. Voilà ce qu’était la rue des foulons, les fabricants de draps qui vivaient là. En 1724, le pont s’effondre, le fossé est comblé et des maisons sont construites avant que le rempart ne disparaisse lui aussi… Reste juste le souvenir du pont dans le nom de la rue.


Rue du Chapitre

L’Hôtel de Blossac, décor inspirant pour l’auteur du Bossu

Destination Rennes – Franck Hamon

Le magnifique Hôtel de Blossac de la rue du Chapitre a eu un hôte célèbre : Paul Féval. C’est là qui est né et qu’il a écrit quelques-uns de ses célèbres romans de cape et d’épée, en particulier le Bossu. On dit même qu’il aurait puisé son inspiration dans l’escalier monumental, décor parfait pour des aventures.  



Plus d’histoires sur les rues et les places…

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email